Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Nigeria

Une fillette d'environ 10 ans a été tuée dans une tentative d'attentat suicide dans le nord-est du Nigeria, en activant sa ceinture explosive à l'approche des forces de sécurité, a rapporté mardi un membre des milices civiles.
"Une fille de 10 ans environ s'est approchée des campements militaires et a essayé de traverser la route en direction du camp de déplacés", a rapporté Musa Ahmad, qui travaille en soutien à l'armée nigériane contre le groupe islamiste Boko Haram.
"Les soldats lui ont ordonné de s'arrêter, mais elle les a ignorés. Ils ont menacé de lui tirer dessus et c'est alors qu'elle a obéi aux ordres et a soulevé son hijab", elle avait des explosifs sur elle, elle les a activés et elle a explosé", a expliqué le milicien.
L'attaque, qui s'est déroulée lundi à la mi-journée dans la commune de Banki, dans l'Etat du Borno, à la frontière avec le Cameroun, n'a pas fait d'autre victime.

Royaume-Uni

Le projet de sortie de l'Union européenne porté par Theresa May ne devrait pas être bouleversé par son passage devant le Parlement britannique à partir de ce mardi, malgré les nombreux amendements déposés par l'opposition pour tenter d'infléchir la stratégie gouvernementale.
La Cour suprême britannique a imposé la semaine dernière à la Première ministre de demander l'aval des parlementaires pour invoquer l'article 50 du traité européen de Lisbonne, qui lancera la procédure formelle de divorce avec l'UE.
Certains élus vont mettre à profit ce processus législatif, qui va durer plusieurs semaines, pour tenter de pousser Theresa May à dévoiler sa stratégie de négociation, sur laquelle elle est jusqu'à présent restée évasive tout en indiquant qu'elle privilégiait un Brexit "dur".

 

Mercredi 1 Février 2017

Lu 344 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.