Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Rohingyas

Au moins 14 personnes sont mortes noyées et 70 autres ont été secourues après le naufrage au large du Bangladesh d'un bateau transportant des réfugiés rohingyas en route pour la Malaisie, ont annoncé mardi les autorités locales. "Jusqu'ici nous avons récupéré 14 cadavres et secouru 70 personnes", a déclaré à l'AFP le commandant des gardes-côtes Naim ul Haq, tandis que les recherches se poursuivent à proximité de l'île Saint Martin dans le golfe du Bengale. Le bateau chaviré contenait environ 130 personnes, estiment les officiels bangladais. De nombreux Rohingyas de Birmanie, qui ont fui au Bangladesh en raison des violences contre leur minorité musulmane, tentent d'échapper à la misère et au désespoir des gigantesques camps de réfugiés en embarquant pour la Malaisie, dans l'espoir d'une vie meilleure.

Afghanistan

Au moins cinq personnes ont été tuées lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser mardi matin à l'entrée d'une académie militaire dans l'ouest de Kaboul, ont confirmé des responsables du gouvernement et des témoins.
Le ministère de la Défense, dans un communiqué, a fait état de cinq tués - un civil et quatre membres des forces de sécurité - et de six blessés. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi, a mentionné six victimes "dont deux civils et quatre militaires" ainsi que 12 blessés (cinq civils).  L'attentat, le premier du genre après deux mois de calme relatif dans la capitale, n'a pour l'instant pas été revendiqué. "Je n'ai pas encore reçu de rapport sur l'attaque à Kaboul", a déclaré le porte-parole des talibans à l'AFP, ajoutant que les insurgés étaient en train d'enquêter.
D'autres groupes, tels que la branche afghane du groupe Etat Islamique, sont parfois les auteurs des attaques qui frappent régulièrement les grands centres urbains. Le président afghan Ashraf Ghani a condamné l'attaque sur Twitter, la qualifiant de "crime contre l'humanité".
"La grande nation afghane demande une fin immédiate des violences, l'arrêt de la guerre, un cessez-le-feu global, une paix digne et durable", a-t-il écrit.

Mercredi 12 Février 2020

Lu 671 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.