Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Sri Lanka

L'extrémiste sri-lankais Zahran Hashim, homme-clé présumé des attentats jihadistes du dimanche de Pâques au Sri Lanka, a trouvé la mort en perpétrant l'attaque d'un des hôtels de luxe de Colombo, a annoncé vendredi le président Maithripala Sirisena.
"Ce que les services de renseignement m'ont dit c'est que Zahran a été tué dans l'attaque du Shangri-La" dimanche matin, a déclaré le président sri-lankais lors d'une rencontre avec la presse.
Zahran Hashim a mené l'attaque suicide contre l'établissement hôtelier du front de mer de la capitale avec un second kamikaze, identifié comme "Ilham", a ensuite précisé le chef de l'Etat. Zahran Hashim apparaissait sur une vidéo publiée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a revendiqué ces attentats qui ont fait 253 morts, où on le voyait mener sept hommes dans un serment d'allégeance au chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi.

Ukraine

Trois mineurs sont morts et 14 restaient disparus vendredi à la suite d'un coup de grisou dans une mine de charbon de l'Est séparatiste de l'Ukraine, ont indiqué les services de secours locaux. "Lors d'opérations de secours et de déblaiement, les corps de trois mineurs sans vie ont été retrouvés et remontés à la surface", a indiqué le ministère des Situations d'urgences de la république autoproclamée par les rebelles prorusses à Lougansk. Selon cette source, 17 employés de la mine "Sikhdcarbon", dans le village de Iourivka, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Lougansk, se trouvaient sous terre au moment de l'incident jeudi.
"Le sort de 14 personnes reste inconnu", a précisé le ministre local des Situations d'urgence, Evgueni Katsavalov, cité par l'agence séparatiste Lougansk Inform Center.
Selon les premières constatations, l'effondrement de la mine est dû à une explosion de gaz, ont précisé les autorités séparatistes de ce bassin houiller.
Le ministère russe des Situations d'urgence a annoncé vendredi l'envoi sur place d'une équipe de secouristes, à la demande des séparatistes.
La république autoproclamée de Lougansk est l'un des deux territoires de l'Est de l'Ukraine échappant au contrôle de Kiev depuis l'éclatement en 2014 d'un conflit avec des séparatistes soutenus, selon Kiev et les Occidentaux, par la Russie.
Ce conflit armé a fait près de 13.000 morts en cinq ans.

Samedi 27 Avril 2019

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com