Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Procès

Le jihadiste français Mehdi Nemmouche, qui niait les faits en affirmant avoir été "piégé", a été déclaré jeudi coupable des quatre "assassinats terroristes" commis le 24 mai 2014 au musée juif de Bruxelles.
La Cour d'assises devant laquelle il comparaissait depuis deux mois a également jugé son co-accusé Nacer Bendrer "co-auteur" de la tuerie. Tous deux encourent la réclusion à perpétuité. Les peines ne seront pas annoncées avant lundi, à l'issue d'un nouvel échange d'arguments entre accusation et défense convoqué ce jour-là, puis d'une nouvelle délibération de la Cour. "L'existence d'un piège n'est pas avancée avec suffisamment de vraisemblance et de crédibilité et doit donc être écartée", souligne notamment l'arrêt de la Cour lu par la présidente Laurence Massart. A l'énoncé de ce verdict de culpabilité, rendu après deux jours et demi de délibérations, Mehdi Nemmouche, 33 ans, portant fine barbe et pull bleu marine, est resté impassible, le regard dans le vide.

Sanctions

Les Etats-Unis ont réclamé à nouveau jeudi à l'ONU de prendre des sanctions internationales contre l'Iran, accusé par Washington de violer par ses essais de missiles une résolution de 2015 et de déstabiliser le Moyen-Orient.
"Nous appelons tous les membres du Conseil de sécurité à assumer leur responsabilité de maintien de la paix et de la sécurité internationales", souligne le représentant américain à l'ONU Jonathan Cohen dans une lettre jeudi au secrétaire général de l'Organisation.
Ces pays devraient "nous rejoindre pour imposer des conséquences réelles à l'Iran pour son mépris flagrant à l'égard des demandes de l'ONU et lui réimposer des restrictions internationales encore plus sévères pour le dissuader de poursuivre son programme de missiles", ajoute-t-il.
Dans sa missive, le diplomate américain cite trois tirs iraniens, le 1er décembre pour un missile balistique, le 15 janvier et le 5 février pour mettre en orbite des satellites. Il y précise que Washington considère que ces lancements ont recours à de la technologie balistique pouvant être utilisée pour des armes nucléaires.

Samedi 9 Mars 2019

Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com