Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



Arrestation

Au moins une personne a été arrêtée mardi dans le cadre d'une opération "anti-terroriste" à Barcelone et dans une ville proche, a-t-on appris auprès d'un porte-parole de la police régionale catalane.
"Plusieurs arrestations sont prévues. Pour le moment une est confirmée à Igualada", petite ville située à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Barcelone, a indiqué ce porte-parole à l'AFP.
La police régionale des Mossos d'Esquadra a lancé à 06H00 (05H00 GMT) cette opération "anti-terroriste" en procédant à six perquisitions à Barcelone et Igualada, dont la majeure partie a eu lieu dans le centre de la capitale catalane.
Plus de 100 agents ont été déployés dans le cadre de cette opération. Selon certains médias locaux, l'objectif de l'opération était de démanteler une cellule jihadiste envisageant de commettre un attentat, ce qui n'a pas été confirmé par la police régionale.
Barcelone avait été en état d'alerte durant les fêtes de fin d'année après un avertissement des autorités américaines au sujet d'un risque d'attaque terroriste.

Naufrage

Un migrant est mort et près de 50 ont été secourus lundi après le naufrage de leur embarcation au large des côtes occidentales de la Turquie, ont annoncé les autorités turques.
A 02H30 GMT, "46 migrants clandestins qui se trouvaient à bord d'un navire à moitié submergé ont été secourus et le corps sans vie d'un migrant a été récupéré en mer", ont indiqué les gardes-côtes turcs dans un communiqué.
Selon l'agence de presse étatique Anadolu, le corps repêché par les autorités turques est celui d'un enfant. L'opération de sauvetage qui a mobilisé trois vedettes et un hélicoptère s'est déroulée au large de la station balnéaire de Kusadasi, dans la province égéenne d'Aydin, ont indiqué les gardes-côtes, sans préciser la nationalité des naufragés.
La Turquie est un pays de transit majeur pour des personnes déplacées par les conflits au Proche-Orient, notamment en Syrie, qui cherchent à rejoindre l'Europe.
Face à un afflux sans précédent de réfugiés depuis des décennies, l'Union européenne a conclu en 2016 un accord avec la Turquie qui a drastiquement réduit le nombre de passages.

Mercredi 16 Janvier 2019

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS