Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Découvertes

Les dépouilles de 34 Ethiopiens exécutés en Libye par le groupe Etat islamique (EI) en 2015 ont été découvertes dans un charnier dans l'ancien bastion du groupe ultra-radical, dans le nord du pays, a annoncé lundi une antenne du ministère de l'Intérieur.
L'EI avait diffusé en avril 2015 une vidéo qui menaçait les chrétiens en montrant l'exécution par des jihadistes en Libye d'une trentaine d'hommes présentés comme des "fidèles" de "l'Église éthiopienne ennemie". Taha Hadid, porte-parole de la Force de protection de Syrte, a indiqué à l'AFP que les corps avaient été découverts dimanche dans une ferme près de Syrte, dans le nord de la Libye.
"Selon le bureau du procureur général, ces dépouilles appartiennent aux Ethiopiens exécutés" par l'EI à Syrte, a-t-il ajouté.
Le charnier a été retrouvé grâce aux aveux de jihadistes de l'EI faits prisonniers lors de la prise de Syrte par les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA), a précisé la Direction de la lutte contre le crime organisé à Misrata (200 km à l'est de Tripoli) dans un communiqué sur sa page Facebook.

Boko Haram

Des membres de Boko Haram ont tué deux personnes dans un village proche de la ville de Chibok (nord-est du Nigeria), où quelque 200 jeunes filles avaient été enlevées il y a quatre ans, ont annoncé lundi des habitants.
Des jihadistes fidèles au dirigeant d'une faction de Boko Haram, Abubakar Shekau, ont attaqué dimanche le village de Sulima Kalama, tué deux personnes et incendié leur maison.
"Ils sont arrivés à pied avec 20H00 (19H00 GMT), ont fait feu sur le village, tuant deux personnes", a déclaré à l'AFP Ayuba Alamson, un dirigeant de Chibok.
Les habitants ont fui pour se réfugier dans les villages alentour et à Chibok, selon un témoin, Samson Damina. Selon lui, les jihadistes sont venus de la forêt de Sambisa, leur bastion d'où ils lancent régulièrement des attaques.
Depuis l'enlèvement des jeunes filles de Chibok en avril 2014, Chibok et les villages voisins ont été attaqués à de nombreuses reprises par Boko Haram.
Les attaques de Boko Haram ont fait 27.000 morts depuis neuf ans ainsi que deux millions de déplacés.
Le conflit s'est étendu vers les pays voisins, le Tchad, le Niger et le Cameroun.

Mercredi 26 Décembre 2018

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com