Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Accident

Forces armées japonaises et américaines menaient jeudi des recherches pour tenter de retrouver six Marines américains portés disparus après que deux avions se sont percutés au large du Japon, a rapporté le ministre japonais de la Défense.
Un militaire américain avait été secouru auparavant, a précisé à la presse Takeshi Iwaya.
"Des avions et des navires de l'armée américaine et des Forces d'auto-défense japonaises recherchent ceux qui manquent encore", a déclaré le ministre.
Les deux avions de l'armée appartenant au corps des Marines se sont percutés lors d'une opération de ravitaillement en vol, selon l'armée américaine. Les avions impliqués sont un chasseur F/A-18, avec deux membres à bord, et un avion de ravitaillement KC-130 avec cinq occupants.
La personne secourue se trouvait dans le chasseur, a souligné le ministre, ajoutant que les Forces d'autodéfense japonaises (SDF) avaient mobilisé neuf avions et trois navires pour les opérations.

Etat d’urgence

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a décidé de prolonger d’un mois à partir de vendredi l’état d’urgence dans le pays, a annoncé mercredi la présidence tunisienne.
La prolongation de l’état d’urgence sur l'ensemble du territoire tunisien a été décidée par le président tunisien après des concertations avec le chef du gouvernement et le président de l'Assemblée des Représentants du Peuple sur des questions ayant trait à la sécurité nationale, précise la présidence dans un communiqué.
L'état d'urgence est en vigueur en Tunisie depuis le 24 novembre 2015 suite à un attentat contre la garde présidentielle en plein Tunis. Cet attentat, revendiqué par le groupe terroriste Etat islamique (EI), avait fait douze morts.
Prolongé plusieurs fois, cette mesure octroie des pouvoirs d'exception aux forces de l'ordre comme elle permet l'interdiction des grèves et des réunions "de nature à provoquer (...) le désordre", ou encore l'adoption de mesures "pour assurer le contrôle de la presse".
Le président tunisien avait dernièrement présidé une réunion du Conseil des ministres au cours de laquelle il a été procédé à l'examen du projet de loi sur l'organisation de l'Etat d'urgence.

Vendredi 7 Décembre 2018

Lu 273 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés