Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Migrants

Trois migrants ont été retrouvés morts de froid dans des villages turcs situés près de la frontière grecque, a rapporté mardi l'agence étatique Anadolu.
Les autorités ont été alertées par un berger qui a découvert un corps allongé et immobile. Arrivés sur place, les gendarmes et des équipes de secours ont identifié un migrant afghan et estimé qu'il était mort gelé, selon Anadolu.
Les corps de deux autres migrants clandestins, morts de la même façon "il y a plusieurs jours", ont ensuite été retrouvés dans un autre village près de la frontière grecque, a ajouté l'agence sans préciser leur nationalité.
Un Afghan de 29 ans interpellé a affirmé qu'un groupe de migrants, dont il faisait partie, étaient allés frapper aux portes de maisons grecques pour chercher de l'aide, de l'autre côté de la frontière, mais avaient été interpellés par des policiers grecs qui les ont renvoyés en Turquie, selon Anadolu. Au moins un des trois migrants morts de froid faisait partie de ce groupe.

Justice

Deux "gilets jaunes" ont été condamnés lundi à trois mois de prison ferme après avoir été interpellés lors d'un rassemblement samedi soir au Puy-en-Velay (centre de la France), durant lequel la préfecture avait été incendiée, ont indiqué les autorités à l'AFP.
Les deux hommes étaient présentés en comparution immédiate. L'un a écopé de douze mois d'emprisonnement, dont neuf avec sursis, pour "violences aggravées". L'autre a été condamné à six mois de prison, dont trois avec sursis, pour le même motif, doublé de "tentatives de dégradations".
Leur peine de prison ferme sans mandat de dépôt doit être aménagée avec le juge d'application des peines, a poursuivi la préfecture.
Un troisième "gilet jaune" a été écroué jusqu'à son procès le 7 janvier, "le temps de préparer sa défense", a-t-on précisé à l'AFP. Il sera présenté au tribunal pour "violences et dégradations aggravées", selon la même source.
Aucune précision n'a été apportée sur les faits qu'ont commis les trois hommes, âgés d'une vingtaine à une quarantaine d'années.

Mercredi 5 Décembre 2018

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com