Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Séisme

Plus de 700 personnes ont été blessées, pour la plupart légèrement, à la suite du séisme qui a frappé dimanche soir l'ouest de l'Iran sans causer de dégâts majeurs, selon un nouveau bilan publié lundi par la télévision d'Etat iranienne.
Selon le Service national d'urgence, "le dernier chiffre des blessés s'établit à 716", indique un bandeau publié à l'antenne.
Seuls 33 blessés restaient hospitalisés en milieu de matinée, a précisé la télévision. L'épicentre du séisme a été localisé dans la province de Kermanshah, près de la frontière avec l'Irak. Les autorités n'ont fait état d'aucun mort en Iran.
Plus tôt, un responsable du Croissant-Rouge iranien, Morteza Salimi, avait indiqué que la plupart des blessés l'avaient été dans un mouvement de panique ayant suivi la première secousse tellurique.
Sur le plan matériel, le séisme, dont l'épicentre était assez profond, n'a occasionné que des dégâts mineurs, selon les médias iraniens. La télévision s'est limitée à montrer des images de fissures à l'intérieur d'habitations.

Crash

Un hélicoptère militaire s'est écrasé lundi en pleine rue à Istanbul, causant la mort de quatre soldats, a annoncé le gouvernorat d'Istanbul.
Quatre soldats ont été tués et un autre blessé dans cet accident, dont la cause n'était pas encore connue en fin de matinée, selon un communiqué publié par le gouvernorat d'Istanbul.
Aucune victime civile n'était à déplorer, affirme le communiqué.
L'appareil a frappé un immeuble de quatre étages du quartier de Sancaktepe, sur la rive asiatique d'Istanbul, d'après l'agence étatique Anadolu. Des images diffusées par les médias montraient les débris de l'hélicoptère dans la rue qui apparaissait, elle, peu endommagée.
Le soldat blessé a été placé en soins intensifs à l'hôpital, selon le ministre de la Défense, Hulusi Akar, qui s'est rendu sur place.
Le contact avec l'appareil a été coupé à 11H02 (08H02 GMT) et les soldats "ont tenté un atterrissage d'urgence", a déclaré le ministre, expliquant qu'il s'agissait d'un vol d'entraînement.
Une enquête a, par ailleurs, été ouverte pour faire la lumière sur les causes de cet incident.

Mardi 27 Novembre 2018

Lu 316 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com