Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Sauvetage

Les autorités espagnoles ont annoncé avoir secouru jeudi 778 migrants présents à bord de nombreux canots dans l'ouest de la Méditerranée, tandis que 14 autres pourraient avoir disparu dans les flots.
Les services de sauvetage en mer, qui dépendent du gouvernement espagnol, ont écrit sur Twitter qu'ils avait porté assistance à 590 personnes transportées par douze embarcations de fortune.
Dans l'une d'entre elles, "les personnes secourues disent que 14 ont disparu" en mer et des opérations en vue de tenter de les retrouver ont été entamées, a-t-on ajouté de même source.
La Garde civile a de son côté porté secours à 188 autres migrants partis du nord de l'Afrique.
Depuis le début de l'été, l'Espagne est la principale porte d'entrée par voie maritime en Europe des migrants clandestins, devant la Grèce et l'Italie.
Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, environ 50.000 migrants clandestins et réfugiés sont arrivés en Espagne depuis janvier à bord de près de 2.000 embarcations.

Couvre feu

L'île de la Réunion, secouée par une flambée de violences en marge du mouvement des "gilets jaunes", a connu de jeudi à vendredi une deuxième nuit consécutive plus calme, attribuée par le préfet au couvre-feu partiel, qu'il a reconduit pour 48 heures jusqu'à dimanche matin.
Seuls quelques feux de poubelles et de palettes ont été signalés pendant la nuit. Quelque 21 barrages étaient recensés en fin de matinée vendredi par la Direction régionale des routes (DRR), et deux points stratégiques restent sous contrôle des "gilets jaunes" : le Port Est, unique port marchand de La Réunion, et la quatre-voies menant à l'aéroport international Roland-Garros (Sainte-Marie, Nord).
Le préfet Amaury de Saint-Quentin a décidé de prolonger jusqu'à dimanche matin l'arrêté "restreignant la circulation des personnes et des véhicules entre 21h00 et 6h00" dans 14 des 24 communes de La Réunion.
Selon le préfet, cet arrêté "contribue à l'apaisement", et son renouvellement va "consolider ce retour au calme progressif."

Samedi 24 Novembre 2018

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.