Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Libération

Un total de 90 élèves ont été enlevés puis libérés, dans deux enlèvements distincts, en cinq jours dans le même établissement scolaire de la région du Nord-Ouest du Cameroun théâtre de troubles indépendantistes, ont annoncé mercredi l'Église presbytérienne du Cameroun et les autorités.
"Mercredi 31 octobre, 11 élèves de l'institution ont été enlevés", a expliqué l'Eglise en charge de la Presbyterian Secondary School de Nkwen, à Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest.
"Ces élèves ont été libérés", a indiqué l'Eglise sans donner davantage de détails.
L'information sur ce premier enlèvement avait été tenue confidentielle par l'établissement presbytérien en raison de négociations en cours avec les ravisseurs, a expliqué à l'AFP une source proche de l'établissement.
Quelques jours plus tard, lundi, 79 élèves ont été enlevés dans la même école par des hommes armés. Les autorités camerounaises ont annoncé mercredi matin leur libération.

Disparition

Au moins 16 soldats nigérians sont portés disparus après une attaque attribuée au groupe jihadiste Boko Haram contre la ville de Kukawa, dans la région du lac Tchad, a-t-on appris mardi de sources militaires et sécuritaires.
Le groupe de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), l'une des factions du groupe, a revendiqué l'attaque et la mort de 15 soldats de la force d'intervention régionale, selon le site de surveillance des mouvements jihadistes SITE.
Les combattants ont attaqué un marché local et une base militaire dans la soirée de lundi.
"Nos troupes ont engagé un combat féroce", a rapporté un officier, en poste dans la capitale de l'Etat du Borno, Maiduguri.
"Pour l'instant nous avons enregistré 16 soldats disparus, mais nos équipes de recherche ont été déployées", a-t-il dit, sous couvert de l'anonymat, sans mentionner de pertes humaines dans le camp de l'armée ou dans celui des jihadistes.
Les insurgés ont pillé la base militaire - notamment le matériel médical - ainsi que le marché. Deux véhicules blindés de l'armée ont été détruits.

Jeudi 8 Novembre 2018

Lu 188 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com