Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




France

Un automobiliste a blessé légèrement deux personnes dans la nuit de jeudi à vendredi à Nîmes, dans le sud de la France, en voulant foncer sur des piétons, avant que son véhicule ne soit arrêté par une barrière de sécurité, a-t-on appris de sources concordantes.
Vers 01H00 du matin vendredi (23H00 GMT jeudi), selon des témoignages recueillis sur place par l'AFP, l'homme de 32 ans a foncé en direction d'une cinquantaine de clients d'un bar, "l'Instant T", qui se trouvaient dans la rue devant l'établissement.
Sa voiture, une Peugeot blanche, a terminé sa course empalée dans une barrière de sécurité installée en prévision de la féria de Nîmes - une grande fête populaire autour de la tauromachie - qui devait débuter vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.
Plusieurs témoins de la scène, interrogés par l'AFP, rapportent que l'homme a crié "Allah akbar" (Dieu est le plus grand)" au moment des faits. Il serait inconnu de la police pour des faits de radicalisation, selon une source proche de l'enquête.

Etats-Unis

Des dizaines d'explosions, apparemment provoquées par la rupture d'une canalisation de gaz naturel, ont fait au moins un mort et 12 blessés jeudi soir dans des municipalités situées près de Boston, dans le Massachusetts, et ont provoqué l'évacuation de centaines de personnes.
Des dizaines de maisons et bâtiments ont été endommagés ou détruits par les explosions, tandis que plusieurs équipes de pompiers luttaient contre les incendies qui se sont multipliés. Le gaz et l'électricité ont été coupés par précaution par les autorités dans les collectivités de Lawrence, Andover et North Andover, situées à une quarantaine de kilomètres au nord de Boston. Sur sa page Facebook, l'hôpital de Lawrence a annoncé qu'il soignait 13 personnes.

Corées

Les deux Corées ont ouvert vendredi un bureau de liaison conjoint dans la localité nord-coréenne de Kaesong, nouveau signe de rapprochement en amont de la visite la semaine prochaine à Pyongyang du président sud-coréen Moon Jae-in.
"Un nouveau chapitre de l'histoire s'ouvre ici aujourd'hui", a déclaré le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon lors de la cérémonie d'ouverture, selon des informations fournies par un pool de journalistes.
"Ce bureau de liaison est un nouveau symbole de paix créé conjointement par le Sud et le Nord".
Le chef de la délégation de la Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire, Ri Son Gwon, a renchéri, qualifiant l'endroit "de fruit substantiel nourri par le peuple du Nord et du Sud".
Depuis la fin avril et le premier sommet intercoréen de Panmunjom, village de la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, les deux pays cherchent à multiplier les projets conjoints dans de nombreux domaines.

Samedi 15 Septembre 2018

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés