Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Combats

Les combats se sont poursuivis dimanche pour la troisième journée consécutive à Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan, où les talibans se battent toujours selon les habitants, contredisant le gouvernement qui affirme avoir repris "le contrôle" de la ville. "Seuls le QG de la police, le bureau du gouverneur et quelques départements publics de Ghazni sont contrôlés par le gouvernement, le reste est aux mains des talibans" a déclaré à l'AFP le chef adjoint du conseil provincial, Amanullah Kamrani. "Il y a des dizaines de morts et de blessés, les gens se soignent chez eux ou dans les cliniques".
"La situation est chaotique et difficile pour les habitants", a-t-il poursuivi. "Il est difficile de trouver à manger et de l'eau, si le gouvernement et l'Otan n'interviennent pas, on est au bord d'une catastrophe humanitaire", a-t-il assuré.

Crash

Un adolescent de 12 ans a survécu à l'accident d'un avion qui a fait huit morts dans une zone montagneuse de l'est de l'Indonésie, ont annoncé dimanche les autorités.
Le contrôle aérien avait perdu samedi le contact avec l'appareil, un Pilatus de fabrication suisse, qui était parti pour ce qui devait être un vol d'une quarantaine de minutes dans la province très éloignée de Papouasie.
L'épave de l'avion a été découverte dimanche matin dans une zone forestière et montagneuse du sous-district d'Oksibil.
"Huit passagers ont été retrouvés morts, mais un a été trouvé vivant", a déclaré le lieutenant colonel Dax Sinturi, porte-parole de l'armée.
"Pour le moment, les raisons de l'accident n'ont pas été confirmées", a-t-il ajouté à l'AFP, en précisant qu'une enquête serait menée.
L'avion, qui appartenait à la compagnie privée Dimonim Air, transportait sept passagers et deux membres d'équipage.
L'Indonésie, un archipel d'Asie du Sud-Est de 17.000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes, et les accidents sont fréquents.

Lundi 13 Août 2018

Lu 377 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés