Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Violences

Cinq personnes ont été tuées sur un total de 45 touchées par une série de tirs dimanche à Chicago, durant une vague de violence qualifiée de "totalement inacceptable" par la police.
Un enfant de 11 ans compte parmi les blessés. Certains de ces tirs étaient "ciblés" et liés à des conflits entre gangs, a précisé aux journalistes un responsable de la police de Chicago, Fred Waller.
De multiples coups de feu ont été entendus durant la nuit de samedi à dimanche dans la ville, jusqu'à dix en l'espace de trois heures selon la télévision CNN.
Ils ont visé des groupes de personnes dont des participants à un repas de funérailles, selon la police.
En 2016, le nombre de meurtres à Chicago s'était établi au plus haut depuis près de vingt ans, ce qui vaut régulièrement à la ville les critiques du président américain Donald Trump.
Toutefois, selon M. Waller, depuis le début de l'année en cours les fusillades ont baissé de plus de 30% à Chicago et le nombre de meurtres s'est réduit de 25%.
Plus de 5.500 armes illégalement détenues ont été confisquées dans les rues de la ville, a-t-il ajouté, insistant sur l'engagement des autorités à poursuivre l'effort pour améliorer la sécurité.

Effondrement

130 personnes sont toujours portées disparues près de deux semaines après l'effondrement d'un barrage dans le sud du Laos, les secours n'ayant retrouvé à ce stade que 31 corps, selon un nouveau bilan officiel.
"Les secours ont découvert hier de nouvelles victimes. A ce stade, 31 corps ont été retrouvés et le nombre de disparus est de 130", a indiqué dimanche à la presse Ounla Xayasith, gouverneur adjoint de la province d'Attapeu où la catastrophe a eu lieu.
Mais le nombre exact de victimes reste compliqué à chiffrer: certains endroits enclavés sont difficiles d'accès en cette période de mousson. Et le régime communiste laotien, secret et opaque en l'absence de presse indépendante, a livré des informations parcellaires, parfois contradictoires, sur cette crise sans précédent à laquelle il est confronté.
Peu après la catastrophe, certains responsables locaux avaient ainsi avancé le chiffre de 1.126 disparus.

Mardi 7 Août 2018

Lu 154 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com