Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Netflix va produire une série sur l'histoire de U2


Libé
Dimanche 20 Mars 2022

Netflix et J.J. Abrams vont s'atteler à une série contant le parcours du groupe irlandais U2, selon une information du Hollywood Reporter. C'est le scénariste de Bohemian Rapsody, le biopic de Queen, Anthony McCarten, qui aura la tache d'écrire la série.

On ignore encore ce que racontera la série sur le groupe emmené par Bono et formé en 1976 à Dublin. Le groupe a déjà fait l'objet d'un documentaire intitulé From the sky down, en 2011.

Les biopics sur des musiciens, tout comme les documentaires, ont le vent en poupe. Après Bohemian Rapsody sur la vie de Freddie Mercury et son groupe, Rocket Man a évoqué la vie mouvementée d'Elton John. Et Elvis, projeté au prochain Festival de Cannes, est un biopic d'Elvis Presley signé Baz Luhrman.

Madonna co-écrit de son côté un film sur sa vie, encore à la recherche de son interprète. Le phénomène n'est certes pas récent - les années 1990, 2000 et 2010 ont vu fleurir leur lot de biopics, de What’s Love Got to Do With la sur le vie de Tina Turner à Ray sur la vie de Charles, ou Walk the line, sur Johnny Cash et June Carter.


Bouillon de culture

Mohamed Achaâri
 
Le romancier et poète Mohamed Achaâri a reçu vendredi à Rabat lors d'une cérémonie le prix international de poésie Argana, décerné chaque année par la Maison de la poésie (Bayt Achîr), en partenariat avec la Fondation de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), et en coopération avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la communication.

Ce 15ème prix décerné au lauréat devant une assistance composée d'hommes de culture, d'artistes ainsi que de professionnels de médias est doté d'une récompense d'une valeur de 12.000 dollars et se présente sous la forme d'un trophée représentant un arganier, outre un certificat et un portrait du poète primé réalisé par le plasticien Ahmed Jarid.


Dans son allocution, le président du jury, le poète Najib Khodari, a noté que ce prix a été attribué à Achaâri ''en reconnaissance de cinq décennies de créativité exceptionnelle dans les domaines littéraire et culturel'', relevant à l'appui que ''sa poésie a contribué pendant plus de quatre décennies à la consécration de l'écriture en tant que résistance en faveur de l'élargissement du champ de liberté dans la langue et la vie, à travers une pratique poétique qui place la liberté au bout de l'horizon et au centre de ses préoccupations''.


De même, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Medi Bensaid a félicité le lauréat pour cette consécration méritée qui représente, pour lui, ''le couronnement d'un riche parcours de création dans les domaines de la poésie et la littérature''.


Il a aussi salué la Maison de poésie pour cette initiative remarquable qui illustre les efforts soutenus en faveur de la promotion de l'activité culturelle dans le pays, remerciant également la Fondation de la CDG pour son soutien, ce qui en fait une entreprise citoyenne au service de la culture et des arts dans le Royaume.

 


Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira