Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita : LaTroïka de l'UA est un mécanisme d'accompagnement et de soutien aux efforts exclusifs de l'ONU

Le Maroc estime que le renouvellement des structures de l'Union africaine va dans le bon sens



Le Royaume salue l'élection d' une autorité exécutive temporaire en Libye

Le mécanisme de la Troïka n'est pas un mécanisme de gestion ou de proposition de la question du Sahara marocain, mais un mécanisme d'accompagnement et de soutien aux efforts exclusifs des Nations unies, a souligné, dimanche à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Dans une conférence de presse tenue à Rabat à l'occasion de la 34ème session ordinaire du Sommet de l'Union africaine (UA), Nasser Bourita a fait savoir que des tentatives d'impliquer l'Union africaine dans la gestion de la question du Sahara marocain ont eu lieu à travers une tentative de tenue forcée du mécanisme de la Troïka. Le Maroc a estimé que la tenue de ce mécanisme sous la précédente présidence sud-africaine n'était pas appropriée en raison de sa position partiale et non objective, a-t-il expliqué. En dépit du fait que la présidence sud-africaine ait convoqué la Troïka pour vendredi dernier, ce mécanisme ne s'est pas réuni car d'autres membres ont estimé que la tenue du mécanisme sous cette présidence allait être contre-productive, a signalé le ministre marocain. Sous une présidence objective et qui n'a pas de parti-pris, la Troïka doit soutenir et accompagner les efforts exclusifs des Nations unies dans le strict respect de ses prérogatives définies par la résolution 693, a-t-il soutenu. Les prochaines Troïka seront plus équilibrées puisqu'elles seront composées dès aujourd'hui de la République démocratique du Congo (RDC), du Sénégal et de l'Afrique du Sud pour un an, alors qu'à partir de 2022 elle sera composée de la RDC, du Sénégal et des Îles Comores, a expliqué Nasser Bourita, notant que "tout ce qui a été imaginé sous une présidence sud-africaine devra être évalué à l'aune des résultats concrets". D'autant que l'Afrique comprend l'instrumentalisation qui a été faite de ses structures et mécanismes pour que l'UA serve l'agenda de certaines diplomaties et non l'agenda du continent, a insisté Nasser Bourita, indiquant que depuis que le poste du Commissaire à la paix et à la sécurité revient à un seul pays (2004), l'UA a été instrumentalisée dans un seul sens. Désormais, c'est la première fois que ce poste ne sera pas utilisé comme une annexe à une diplomatie pour servir l'agenda d'un pays. "Tous ceux qui veulent impliquer l'UA dans ce dossier vont systématiquement trouver la diplomatie marocaine mobilisée pour que l'UA ne soit pas impliquée dans ce dossier qui relève des Nations unies", a tenu à préciser Nasser Bourita. Toutes les manœuvres des dernières semaines visaient à déformer un message de l'Afrique pour prétendre que le continent n'est pas satisfait de la position prise par l'administration américaine. Or la réaction du Sommet est un message clair : le dossier connaît des évolutions profondes qui vont dans le sens du soutien au plan d'autonomie marocain et dans le sens de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, a-t-il affirmé. Il a également rappelé que le Royaume estime que le renouvellement des structures de l'Union africaine (UA) va dans le bon sens car il permettra de promouvoir plus de professionnalisme et de renforcer davantage les éthiques de l'action de l'Union africaine. Ce renouvellement permettra à l'UA de s'affranchir des commissaires ayant utilisé l'Organisation africaine pour servir un agenda loin de celui de l'Union et qui ne sert ni les décisions de l'Organisation, ni les intérêts de l'Afrique, a fait remarquer le ministre. Sa Majesté le Roi avait indiqué, lors de son dernier discours à l'occasion de la Marche verte, qu'il y a une exploitation de l'Organisation par certains de ses responsables afin de s'immiscer dans des affaires qui n'avaient aucune relation avec l'Afrique, la considérant ainsi en tant qu'"annexe diplomatique" au service de certains pays, a-t-il ajouté. Nasser Bourita a déclaré, par ailleurs, que le Maroc aspire à remporter l'un des postes de commissaires restants, en particulier les postes réservés à la santé et à l'éducation, précisant que le Maroc présentera ses candidatures et œuvrera pour faire partie de la prochaine équipe des commissaires. Le ministre a exprimé la satisfaction du Maroc des résultats de la 34ème session ordinaire du Sommet de l'UA, que ce soit en ce qui concerne sa cause nationale, la réforme institutionnelle, ou en ce qui concerne les efforts des pays africains visant à faire face à la pandémie de coronavirus. De la même manière que le Maroc a partagé son expérience avec les pays africains en matière de riposte à la pandémie, il est aujourd'hui prêt à partager son expérience en matière d'organisation et de planification d'éventuelles campagnes de vaccination, a-t-il estimé, affirmant la pertinence de l'approche de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour faire face à la crise sanitaire tant au niveau national que dans le cadre de la solidarité africaine. Le Maroc, conformément aux instructions Royales, a eu un rôle leader dès le début de cette pandémie en octroyant une assistance en produits médicaux et de protection à 21 pays africains ainsi qu'à la Commission de l'Union africaine (UA), a-t-il rappelé. Il a également assuré que le Royaume a été le premier pays africain à lancer une large campagne de vaccination au profit des citoyens marocains et des résidents étrangers et notamment africains, précisant que le Maroc est disposé à partager son expérience en matière d'organisation et de planification d'une campagne de vaccination d'une telle ampleur avec les pays africains qui lanceront cette initiative. Le chef de la diplomatie marocaine a, par ailleurs, ajouté que le Royaume salue l'élection par le Forum de dialogue politique libyen, sous l'égide des Nations unies, d'une autorité exécutive temporaire en Libye sœur. Nasser Bourita a relevé que le Maroc félicite les nouveaux membres du Conseil présidentiel libyen et salue le choix du Premier ministre en la personne d’Abdelhamid Debaibah. Le Royaume considère que la création de cette institution nouvelle est à même de renforcer le pouvoir exécutif dans l'accomplissement de ses missions et de répondre aux attentes du peuple Libyen, a ajouté le ministre. Le Maroc estime qu'il s'agit d'un pas important pour l'unification des institutions, le soutien à la stabilité et la réponse aux besoins quotidiens des Libyens, outre la création des conditions nécessaires à la tenue des prochaines élections prévues le 24 décembre 2021, a-t-il relevé, formant le vœu que toutes les institutions libyennes adhèrent à cette avancée et apportent leur soutien à l'autorité exécutive temporaire dans l'accomplissement de ses missions. La satisfaction du Maroc émane des réunions tenues au Royaume durant les derniers mois à la demande des frères libyens et de l'interaction du Royaume du Maroc en application des Hautes instructions de Sa Majesté le Roi, a noté le ministre, soulignant que ces réunions ont contribué de façon palpable à la création d'un climat de confiance et permis aux acteurs libyens de transcender les obstacles et de faire valoir l'intérêt suprême de la Libye et des libyens. Le Maroc, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI œuvrera avec l'autorité exécutive temporaire et l'ensemble des institutions légitimes en Libye pour faire réussir les prochaines échéances électorales au service de la stabilité et du développement dans ce pays maghrébin frère, a conclu le ministre.

Libé
Mardi 9 Février 2021

Lu 213 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS