Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Narcotrafic et émigration clandestine dans la nasse

Importants coups de filet de la Marine Royale et de la DGSN


Deux garde-côtes de la Marine Royale en patrouille maritime en Méditerranée ont avorté une opération de trafic de chira, très tôt dimanche au large de cap spartel après une poursuite en mer d'un go-fast qui a tenté vainement de récupérer à partir d'une embarcation artisanale, 55 ballots de stupéfiants, d'environ deux tonnes, apprend-on de source militaire. Les personnes arrêtées, au nombre de trois, l'embarcation ainsi que la cargaison de stupéfiants ont été acheminées par les garde-côtes de la Marine Royale vers le port de Tanger-ville et remises aux autorités compétentes pour les procédures judiciaires d'usage, ajoute-t-on de même source. Pour leur part, les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d'Agadir ont mis en échec, samedi sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération d'émigration clandestine et interpellé 4 individus pour leur implication présumée dans l'organisation de l'émigration illégale et la traite d'êtres humains. Un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que les suspects ont été interpellés au port de pêche d'Agadir, en flagrant délit de tentative de faire émigrer illégalement 20 candidats, à bord d'un navire de pêche. L'enquête a révélé que les candidats interpellés sont de différentes nationalités, notamment des Marocains, des Egyptiens et des Yéménite, précise la DGSN, notant que la perquisition a permis de saisir 6 gilets de sauvetage, des téléphones portables, ainsi que des sommes d'argent en monnaie nationale et en devise. Les mis en cause ont été soumis à l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier l’ensemble des ramifications et liens éventuels de ce réseau criminel, conclut la DGSN.

Libé
Lundi 18 Janvier 2021

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS