Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mustapha Tossa : Le Maroc et l’Espagne ont envoyé des messages politiques d' une grande intensité à l’Europe et au Maghreb


Libé
Dimanche 5 Février 2023

La Réunion de Haut Niveau (RHN) Maroc-Espagne, tenue mercredi et jeudi à Rabat, et au cours de laquelle les deux pays ont scellé leur nouvelle alliance, a disséminé des messages politiques d’une grande intensité à destination de l’Europe et du Maghreb, souligne, samedi, le politologue Mustapha Tossa.

'’Ceux qui pensaient que la lune de miel entre Rabat et Madrid est aussi éphémère qu’une saison de printemps en ont pour leur frais’’, écrit le politologue dans une analyse sous le titre "Leçons espagnoles depuis le Maroc !".

“En scellant leur nouvelle alliance, Rabat et Madrid ont tué dans l’œuf les espoirs d’Alger, bloqué l’horizon de l’aventure séparatiste du +polisario+, bousculé avec délicatesse la dynamique de coopération avec Paris et provoqué une onde de choc au sein de l’Union européenne, dont le Maroc attend de cueillir les fruits avec demain la possible élaboration d’une position commune des 27 sur le Sahara marocain”, note M. Tossa.

Selon lui, cette rencontre au sommet, outre qu’elle a mis en exergue la qualité inégalable des nouvelles relations entre les deux Royaumes, a douché tous les espoirs du régime algérien, qui depuis le tournant espagnol sur le Sahara, “s’accrochait à l’espoir de voir Madrid revenir sur sa décision de soutenir le Maroc”.

“Pour atteindre cet objectif, toutes les gammes de chantage ont été pratiquées, adossées à une intense campagne de lobbying à l’intérieur même de la société politique espagnole. Toute la stratégie algérienne était nourrie par l’espoir de voir le gouvernement espagnol se soumettre aux nombreuses pressions et revoir à la baisse l’épaisseur de son alliance avec le Maroc’’, relève le politologue.

Or, observe-t-on, la rencontre au sommet entre les deux gouvernements marocain et espagnol est” venue confirmer de manière spectaculaire que les deux pays ont entamé une phase de non-retour dans leur nouvelle alliance”.

“Pour l’Espagne, le Sahara est et restera marocain”, a-t-il souligné, faisant observer que cette “puissante réalité a été un choc pour le régime algérien qui, contre vents et marées, continue de nourrir sans espoir le fantasme des séparatistes du +polisario+”.

D’après le politologue, les nombreux contrats de coopération qui ont embrassé tous les domaines de la vie économique et culturelle sont venus pour donner corps à la feuille de route élaborée entre les deux pays, après que l’Espagne a entamé son processus de reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara.

Précédées par une conversation téléphonique entre S.M le Roi Mohammed VI et le chef de gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, les multiples cérémonies de signature, les nombreux discours de la part des chefs des deux délégations ont souligné une réalité politique “irréversible'', relève l’éditorialiste, estimant que les deux pays voisins, l’un à l’extrême Nord de l’Afrique, l’autre à l’extrême Sud de l’Europe ont “décidé d’inscrire dans l’acier leur nouveau partenariat stratégique”.

 ‘’Comme dans la nouvelle configuration lancée depuis Rabat, l’unité du Maroc fait dorénavant partie intégrante des intérêts de l’Espagne. Il n’est pas exclu que Madrid puisse jouer au sein des instances européennes le rôle de sensibilisation politique de ces pays, notamment les plus hésitants, face à l’importance et à la nécessité de clore cette discorde, nourrie et armée par Alger, en y consacrant la souveraineté marocaine sur ses territoires sahariens’’, soutient M. Tossa.

Il n’est d’ailleurs pas exclu aussi pour ce gouvernement espagnol de prendre des mesures pour limiter les champs des activités du +polisario+ et de leurs sympathisants en Espagne, note le politologue, pour qui il s’agit d’une manière de mettre fin aux rêves séparatistes qui ont longtemps trouvé écho et soutien au sein d’une frange de la société espagnole, nostalgique de cette ancienne puissance coloniale du Sahara.


Lu 3130 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p