Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mouad Moutaoukil, lauréat d’ un concours international de nouvelles



Mouad Moutaoukil, lauréat d’ un concours international de nouvelles
L’ écrivain marocain Mouad Moutaoukil vient de décrocher la 3è place ex-aequo de “Kalahari Short Story Competition”, un concours international de nouvelles ouvert en français, anglais et swahili. Le jeune nouvelliste a été rétribué pour sa nouvelle “Crime et châtiment”, huitième et dernière de son dernier recueil “Amours”, à égalité avec l’Ivoirienne Christina N’Da pour son œuvre “Dehors”. Suite au lancement du concours, le jury a reçu, à la fin du mois d’août 2020, un total de 1010 nouvelles : 304 nouvelles en anglais, 654 en français et 52 en swahili.

La première et la deuxième places, toutes aussi ex-aequo, revenaient respectivement à la Française Sophie Besson pour “Ils sont arrivés par la mer”, Jocelyn Danga de la République démocratique du Congo pour “Grimper les pieds nus sur le toit”, Divin Jorel Nzingoula du Congo-Brazzaville pour “Dieu ne voit pas tout” et Aurelio Lima (France) pour “Bain de mer”. Ledit concours récompense, traduit et publie des nouvelles d’écrivains émergents à travers le monde. Ses récompenses financières varient entre 1000, 500 et 300 euros par catégorie linguistique. Le jury chargé de délibérer sur les nouvelles en français était composé de la poétesse franco-béninoise Astrid Aïdolan, de la fondatrice de la collection “KALAHARI” Flore Agnès Meiltz et de l’écrivain Philippe Bonvin. Étudiant en médecine, Mouad Moutaoukil est aussi l’auteur de poésies, de nouvelles et, plus récemment, de pièces de théâtre à tout juste 24 ans. En 2017, il fut sélectionné par le ministère de la Culture pour représenter le Maroc dans la catégorie “Littérature (Nouvelle)” aux VIIIèmes Jeux de la francophonie.

Mouad Moutaoukil, lauréat d’ un concours international de nouvelles
Le chanteur et producteur américain R. Kelly a été transféré depuis Chicago, où il était incarcéré depuis 2019, vers une prison de Brooklyn, en prévision de la tenue, début août, de son procès pour enlèvement, séquestration et relations sexuelles avec des mineures.

Robert Kelly, de son vrai nom, apparaît désormais, dans la base de données du Bureau fédéral des prisons, comme détenu du Brooklyn Metropolitan Detention Center (MDC), un centre de détention situé dans le quartier de Sunset Park, dans le sudouest de Brooklyn. Il était jusqu’ici détenu au Metropolitan Correctional Center de Chicago depuis juillet 2019, après son inculpation dans un deuxième dossier distinct, qui devrait lui valoir un autre procès pour des faits similaires.

Le procès de Brooklyn, qui doit s’ouvrir le 9 août, sera l’un des plus médiatisés d’une année qui n’en a pas connu beaucoup, la pandémie de coronavirus ayant contraint les tribunaux à tourner au ralenti. Le chanteur de 54 ans devra répondre de huit chefs d’accusation, dont certains concernent plusieurs victimes présumées. Il est mis en cause pour des relations sexuelles avec des mineures mais aussi accusé d’avoir enlevé, séquestré, menacé et filmé, à leur insu, plusieurs jeunes filles et jeunes femmes dans différents Etats américains. Les faits s’étalent sur près d’un quart de siècle, de 1994 à 2018, selon l’acte d’accusation.Accusé depuis des décennies d’avoir incité des mineures à avoir des relations sexuelles avec lui et même d’avoir constitué un réseau d’esclaves sexuelles, R. Kelly a longtemps bénéficié du soutien d’une partie de l’opinion et d’une base de fans très fidèles.

Libé
Vendredi 25 Juin 2021

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS