Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mort du réalisateur John Singleton




Le réalisateur américain John Singleton, dont le film "Boyz n the Hood" (1991) est l'un des symboles de la nouvelle vague du cinéma afro-américain, est mort lundi, ont indiqué les médias américains, citant un communiqué de sa famille. Ses proches avaient demandé l'arrêt des soins, en accord avec le personnel médical, le metteur en scène de 51 ans étant plongé dans le coma, dans un état désespéré.
Il avait été victime d'une défaillance cardiaque le 17 avril. "Repose en paix, John Singleton, tellement triste d'apprendre la nouvelle", a tweeté le réalisateur américain Jordan Peele. "John était un artiste courageux et une véritable inspiration. Sa vision a tout changé."
John Singleton était le premier réalisateur noir nommé à l'Oscar de la mise en scène, en 1992, pour "Boyz n the Hood", un sombre tableau de l'engrenage des gangs à Los Angeles, de la violence sous-jacente de nombreux quartiers noirs de la ville et de la répression aveugle de la police. "Le plus jeune réalisateur jamais nommé" pour l'Oscar de la mise en scène, a rappelé l'Académie des arts et des sciences, chargée de décerner ces prestigieuses récompenses, "et une inspiration pour nous tous.
 John Singleton, vous allez beaucoup nous manquer." Egalement en lice dans la catégorie du meilleur scénario, Singleton était reparti bredouille de la cérémonie et n'a plus été nommé par la suite.
"Tu vas nous manquer", a aussi écrit, sur Instagram, le réalisateur Spike Lee, l'autre figure incontournable de cette nouvelle vague afro-américaine du tournant des années 1990, qui a salué sa "passion" et son "coeur".

Mercredi 1 Mai 2019

Lu 215 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif