Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohammed Al-Raid: Le Maroc joue un rôle pionnier dans les négociations inter-libyennes

Membre de la Chambre des représentants de Libye


Le Maroc joue un rôle "pionnier et neutre" dans les négociations entre les parties libyennes dans l'objectif de parvenir à une solution au conflit dans ce pays maghrébin, a souligné Mohammed al-Raid, membre de la Chambre des représentants libyenne. "La position distinguée, neutre et claire du Royaume a aidé les parties libyennes à conclure un accord politique au terme des pourparlers de Skhirat, parrainés par le Maroc pendant une année", s'est réjoui dans un entretien à la MAP Mohamed Al-Raid qui a représenté la Chambre des représentants libyenne au dernier round du dialogue inter-libyen tenu au Maroc. Il a, à cet égard, rappelé que la commission (13 + 13), qui regroupe 13 membres de la Chambre des représentants libyenne et autant de membres du Haut Conseil d'Etat, s'est réunie à maintes reprises à Bouznika. Le député libyen a ajouté que les délégations des deux parties se sont mises d'accord, lors du dernier round du dialogue inter-libyen, tenu les 22 et 23 janvier à Bouznika, sur des mesures concrètes concernant les critères de candidatures pour les postes de souveraineté en se basant sur le principe des quotas entre Tripoli (Ouest), Fezzan (Sud) et Cyrénaïque (Barqa charq). Il a fait savoir que ces postes de souveraineté concernent ceux de gouverneur de la Banque centrale, de président de l'Autorité de contrôle administratif, de président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, de président et membres de la Haute commission électorale libyenne, de président de la Cour suprême et de procureur général. D'après la même source, les équipes de travail ont pris un ensemble de mesures, en mettant en place notamment les formulaires de candidature, en invitant les candidats à présenter leurs candidatures et en veillant à ce que les candidatures soient conformes aux normes et conditions établies. Mohamed Al-Raid, représentant de Misrata à la Chambre des représentants libyenne, a souligné la nécessité pour chaque liste d'inclure 4 candidats (président, deux vice-présidents et un Premier ministre), tandis que chaque liste doit contenir 17 parrainages (8 de l'Ouest, 6 de l'Est et 3 du Sud). Il a ajouté que "le comité recevra toutes les candidatures et présentera ensuite au Haut Conseil de l'Etat 7 noms pour en choisir trois parmi eux, avant de les soumettre à la Chambre des représentants pour le choix du président". Il a noté que le comité "s'était lancé dans ce travail" et que ses 26 membres ont reporté "l'examen des candidatures après la fin des travaux du Forum du dialogue politique libyen qui tiendra un nouveau cycle de pourparlers à Genève entre le 1er et le 5 février avec l'objectif de se prononcer sur les candidats au Conseil présidentiel composé de trois membres et sur le Premier ministre. Concernant le délai de 90 jours pour expulser les forces étrangères et les mercenaires de Libye, selon l'accord du Comité militaire conjoint libyen connu sous le nom de "5 + 5", conclu en octobre dernier à Genève, le député a fait état de pourparlers de haut niveau entre la Russie, la Turquie et la communauté internationale concernant la sortie de tous les mercenaires qui sont entrés illégalement dans le pays. Le dernier round du dialogue interlibyen au Maroc s’inscrit dans le sillage des séances précédentes tenues par les deux parties en septembre, octobre et novembre 2020 à Bouznika et à Tanger, couronnées par la conclusion "d’accords globaux sur les critères et les mécanismes pour occuper les postes de souveraineté, prévus par l’article 15 de l’Accord politique libyen conclu en décembre 2015 à Skhirat".

Libé
Mardi 2 Février 2021

Lu 429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS