Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Mohamed El Qabli : La patience du chercheur, l’impartialité de l’historien ”, nouvelle publication de la Fondation du Forum d’Asilah



“Mohamed El Qabli: la patience du chercheur, l’impartialité de l’historien” est l’intitulé d’un ouvrage publié récemment par la Fondation du Forum d’Asilah, comprenant les actes de la journée d’hommage organisée par la Fondation en reconnaissance de l’œuvre scientifique, académique et universitaire de l’historien marocain spécialiste de l’histoire sociale et socio-religieuse du Maghreb médiéval. La première de couverture de l’ouvrage de 142 pages est illustrée par Maryam Al-Saudi, une fillette de 12 ans ayant participé à l’atelier de peinture pour enfants d’Asilah, une initiative organisée tout le long de l’année par la Fondation du Forum d’Asilah, indique un communiqué de la Fondation. Le contenu de la publication suit l’ordre chronologique des exposés présentés lors de la journée d’hommage consacrée à Mohamed El Qabli en juillet 2018 dans le cadre des activités de la quarantième session du Moussem culturel international d’Asilah. Les présentations se répartissent sur trois volets portant, dans l’ordre, sur le parcours d’El Qabli, ses réussites académiques et son parcours professionnel depuis sa nomination en 2005 en tant que directeur de “l’Institut royal pour la recherche sur l’histoire du Maroc” (IRRHM). L’Institut royal pour la recherche sur l’histoire du Maroc a publié de précieux ouvrages, études et documents de recherche, ainsi que des traductions dans le cadre des tâches confiées à l’institut sous la direction d’El Qabli. Ce dernier avait supervisé, avec dévouement, humilité et compétence avérée, les travaux des chercheurs et œuvré à fédérer les opinions et les positions des chercheurs en histoire, rappelle le communiqué. Après des études primaires et secondaires au Maroc puis des études supérieures à l’Université de Bordeaux et à l’Université Paris I- Panthéon-Sorbonne, El Qabli a obtenu l’agrégation d’arabe en 1962. En 1984, il a soutenu sa thèse de Doctorat d’État ès Lettres et Sciences humaines (option Histoire).

Libé
Mercredi 26 Mai 2021

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS