Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : L'Afrique appelée à s’impliquer de manière efficiente dans une dynamique de gouvernance publique

Conférence sur “Le rôle du leadership dans le processus de réforme et de modernisation des administrations publiques” à Rabat




Mohamed Benabdelkader : L'Afrique appelée à s’impliquer de manière efficiente dans une dynamique de gouvernance publique
L'Afrique est appelée plus que jamais à s’impliquer de manière efficiente dans une dynamique de gouvernance publique responsable notamment à travers la promotion d’un leadership au sein de son administration publique, a souligné lundi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Intervenant lors d’une conférence sur "Le rôle du leadership dans le processus de réforme et de modernisation des administrations publiques", organisée du 29 au 31 janvier par le Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (CAFRAD) en partenariat avec l'Ecole nationale supérieure de l'administration (ENSA), M. Benabdelkader a mis en avant les avancées majeures accomplies en matière de gouvernance publique et les progrès réalisés par les pays africains dans la mise en place d’une "administration publique à même de répondre aux attentes et préoccupations des citoyens du continent".
"Le Royaume du Maroc s’est engagé dans un processus intégré de réformes structurelles et institutionnelles guidé par les Orientations éclairées et la vision moderniste de SM le Roi Mohammed VI, lesquelles traduisent les principes et les dispositions de la Constitution notamment celles relatives à la consolidation de la bonne gouvernance publique", a indiqué M. Benabdelkader.
M. Benabdelkader a affirmé que le ministère a placé la gouvernance publique "au cœur de son programme de réforme", expliquant que le système de réforme marocain est centré sur quatre axes, à savoir "la transformation numérique, la transformation organisationnelle, la transformation éthique et la transformation managériale".
Il a de même fait savoir que l’instauration d’un leadership public à la lumière de la gouvernance publique citoyenne passe impérativement par la mise en place d’une fonction publique professionnelle, citoyenne et en parfaite harmonie avec les principes de neutralité, de mérite, d'égalité, de transparence, d'efficacité et de reddition des comptes.
De son côté, le directeur général de l’ENSA, Rachid Meliani, a indiqué qu'en organisant à Rabat cette conférence, le Maroc entend démontrer une fois encore, sa détermination à œuvrer pour le développement de la coopération et l'intégration entre les pays africains et pour l'émergence de l'Afrique et de son propre modèle. "Ces ambitions sont au cœur de la vision portée par le Souverain quant à la question de la gouvernance et de l'efficience administrative", a-t-il dit.
Il a mis en avant le rôle éminent du leadership dans la réussite de toutes les initiatives de réforme de la gouvernance administrative, notant que le leadership constitue un "élément catalyseur des dynamiques et l'un des vecteurs accélérateurs des réformes administratives".
"Si les pouvoirs publics statuent sur les choix politiques, ce sont les administrations qui doivent les concrétiser et s’assurer que les règles internes d’organisation et de procédures répondent convenablement aux enjeux qui donnent un rythme approprié aux réformes", a fait savoir le directeur général de l'ENSA.
M. Meliani a également souligné que le succès des réformes ne dépend pas uniquement de l’application "des bonnes pratiques", mais aussi de l’adaptation de cadres institutionnels permettant l'émergence d'un "leadership capable de résoudre des problèmes spécifiques d’engagement et d’action collective qui entravent le développement".
Prennent part à cette conférence, plusieurs responsables, chercheurs et experts de différentes institutions africaines qui analyseront le rôle du leadership dans le processus de réforme et de modernisation des administrations publiques africaines à la lumière des principes de gouvernance publique responsable.
Le CAFRAD, qui tient aujourd’hui à Rabat son Conseil exécutif, est une organisation intergouvernementale panafricaine ayant pour mission de servir de centre d’excellence et de soutien aux actions des gouvernements et des organismes connexes dans le renforcement des capacités et l’innovation dans l’administration publique .

Mercredi 31 Janvier 2018

Lu 825 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés