Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Ben Abdelkader : Les NTIC, pierre angulaire de l'amélioration des services rendus aux citoyens et aux entreprises

Les meilleures initiatives primées lors de la 11ème édition du Prix national de l'administration électronique




Les meilleures initiatives en matière de services électroniques proposés aux citoyens ont été primés, mardi à Rabat, lors de la 11ème édition du Prix national de l'administration électronique «E-mtiaz».
Lors d'une cérémonie présidée par le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani et le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohammed Ben Abdelkader, différents services ont été récompensés dans les catégories «E-démarche», «Application mobile» et «E-contenu», dans le but d'encourager les efforts réussis dans le domaine de l'administration électronique, d'inciter les administrations à développer des services électroniques destinés aux citoyens et d'instaurer les principes de concurrence positive entre les différentes composantes du secteur public dans ce domaine.
Ainsi, dans la catégorie «E-démarche», le prix d'excellence a été décerné au service des études numériques des dossiers de demandes des licences en matière d'aménagement de l'Agence urbaine de Taza, le prix d'encouragement est revenu au système informatique relatif à la gestion des programmes de lutte contre l'analphabétisme de l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme, tandis que le prix du jury a été attribué au portail des usagers de la Régie autonome de distribution d'eau et d'électricité de Marrakech.
S'agissant de la catégorie «Application mobile», le prix d'excellence a été octroyé à l'application dédiée aux horaires de train de l'Office national des chemins de fer (ONCF), alors que le prix d'encouragement est revenu à l'application «Mawiidi» pour la gestion des rendez-vous médicaux aux hôpitaux relevant du ministère de la Santé.
Concernant la catégorie «E-contenu», le prix d'encouragement a été attribué au portail électronique du tarif intégré économique de l'administration des douanes et des impôts indirects.
S'exprimant à cette occasion, le chef du gouvernement a souligné la responsabilité des différents départements ministériels dans l'orientation de la transformation numérique vers la bonne voie, de manière intégrée et homogène en faveur de l'amélioration des services prodigués aux citoyens.
La réduction de la fracture numérique avec le monde développé constitue un pas en avant pour la réduction de l'écart dans les domaines de la recherche scientifique, a-t-il précisé, notant que le développement des services d'administration électronique se veut un levier pour la mise en œuvre des stratégies sectorielles dans ce domaine.
Après avoir passé en revue les différents efforts déployés par le gouvernement pour le développement des services électroniques, à leur tête la mise en place de l'Agence de développement numérique, il a mis en avant l'importance de la consécration de la justice sociale dans le domaine électronique.
De son côté, Mohamed Benabdelkader a indiqué que la technologie d'information et de communication est considérée comme la pierre angulaire de l'amélioration des services prodigués aux citoyens et aux entreprises d'un côté et du renforcement de l'efficacité et de l'efficience de l'administration d'un autre côté, relevant que l'introduction de la technologie d'information dans les programmes de réforme de l'administration permettra d'améliorer la qualité des services présentés aux usagers.
Le Maroc a fait de l'administration publique un chantier structurant au service du développement, a-t-il souligné, notant que le gouvernement a placé la transformation numérique au centre de ses programmes de réforme à travers l'accélération du rythme de la transformation numérique sur tous les niveaux de l'administration publique.
Le ministère délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, œuvre en partenariat avec le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l’Economie numérique à appuyer la transformation numérique au Maroc et à présenter des services de qualité multicanaux, en se basant sur un cadre 3D comprenant la digitalisation des services publics électroniques, la consolidation des compétences des administrations publiques et l'accompagnement des départements administratifs dans le développement de ses systèmes informatiques dédiés à la gestion des ressources humaines.
Lancé en 2005, le Prix national de l'administration électronique «E-mtiaz» s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement pour moderniser l'administration et améliorer son rendement. Ce prix constitue l'un des outils d'encouragement et de motivation des administrations pour fournir aux usagers de meilleurs services publics via l'utilisation des technologies de l'information et de la communication et l'ancrage du concept de l'environnement électronique au service de la société.

Sondage d’opinion sur la révision du système de la Fonction publique

Du 25 décembre au 25 janvier prochain

Le ministère délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique a annoncé le lancement de concertations nationales au sein des départements de la Fonction publique, à travers l'organisation d'un sondage d'opinion autour de la révision du système de la Fonction publique, prévu du 25 décembre au 25 janvier prochain.
Le lancement de ces consultations s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour la consécration de la culture du dialogue et de la communication, ainsi que la promotion de la participation de l’élément humain dans l'élaboration de projets de réforme visant l'amélioration de la qualité des prestations publiques, la consécration des principes de bonne gouvernance dans la gestion publique, ainsi que la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.  Cette initiative s'assigne pour objectif de connaître les avis et propositions des fonctionnaires des administrations publiques et des collectivités territoriales concernant la réforme escomptée et de leur permettre de participer positivement et efficacement dans la restructuration de ce système, indique un communiqué du ministère.  Les résultats de ce sondage seront examinés, lors des travaux du Forum national sur "La restructuration du système de la haute fonction publique", prévu vers la fin du mois de février prochain à Rabat, visant à approfondir le débat à ce sujet. Ce forum constituera une occasion pour réfléchir et unifier les visions et les points de vue à propos de ce système, à travers l'établissement d'un état des lieux sur la situation actuelle, l'identification des différents dysfonctionnements et la présentation de propositions pratiques pour y remédier.
Le lien de ce sondage d'opinion (http://www.mmsp.gov.ma/Questionnaire) figure sur le site web institutionnel du ministère, depuis le 25 décembre jusqu'au 25 janvier prochain, conclut-on de même source.

Jeudi 28 Décembre 2017

Lu 1016 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés