Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Ben Abdelkader : Etre à l'écoute des citoyens, un préalable indispensable à l’amélioration des relations entre l'administration et ses usagers

Lancement officiel du portail national unifié «Chikaya.ma»




Le portail national unifié «Chikaya.ma», consacré au traitement des réclamations, constitue un des mécanismes de lutte contre la corruption, a indiqué, mardi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
Intervenant lors du lancement officiel de ce portail, en présence du ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, le secrétaire d'Etat chargé de l'investissement, Othmane El Ferdaous et le médiateur du Royaume, Abdelaziz Benzakour, il a affirmé que ce chantier important et vital est à même de contribuer au traitement des différents dysfonctionnements que connaît l’administration publique et vise à placer le citoyen au centre de ses priorités.
Pour sa part, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a affirmé que le fait d’être  à l'écoute des préoccupations des citoyens constitue un préalable indispensable pour améliorer la relation entre l'administration et ses usagers et rétablir la confiance du citoyen envers l'Etat.    
Il a en outre précisé que cette plateforme s'inscrit dans le cadre de la nouvelle vision de la réforme de l'administration visant à renforcer la confiance des citoyens et des entreprises en l'administration et va de pair avec les réformes constitutionnelles qui tendent à mettre en place les bases d'une bonne relation entre l'administration et le citoyen sur les bases du renforcement de la transparence et du développement de la qualité des services publics.
Mohamed Benabdelkader a également indiqué que le gouvernement a fait de ce chantier un des piliers de son programme de réforme de l'administration conformément aux Hautes orientations Royales concernant l'obligation de traiter et de gérer les plaintes des citoyens ainsi que de rétablir leur confiance en l'administration.
Il a également précisé que cette plateforme, qui ne se limite pas à la réception des réclamations mais accueille également les observations et les suggestions des usagers, contribuera à la réduction des incitations au recours à la corruption dans les services publics, ajoutant qu'elle permettra également de faire connaître et évaluer la performance de l'administration et d'encourager la participation sociétale, en tant qu'élément essentiel à même de garantir l'implication positive des citoyens dans la gestion de la chose publique.
Le ministre délégué a aussi souligné la mise en place d'une application mobile «Chikaya» et l'élargissement des prérogatives du centre d'appel et d'orientation installé au siège du ministère et chargé d'assister les usagers à déposer leurs doléances en ligne à travers le numéro 3737.

Jeudi 11 Janvier 2018

Lu 984 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés