Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Arrouchi : La présidence par le Maroc du CPS a été guidée par la neutralité




La présidence par le Maroc du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), durant le mois de septembre dernier, a été guidée par le sens de la responsabilité et les principes de neutralité et d’objectivité, tout en plaçant les intérêts de l’Afrique en tête des priorités, a indiqué lundi Mohamed Arrouchi, ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA-ONU).
Dans une interview accordée à l’Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria), il a rappelé que le Maroc a pris la présidence de cet important organe de l’UA pour la première fois depuis le retour du Royaume au sein de l’organisation continentale.
Il a passé en revue les différentes rencontres organisées par le CPS sous la présidence du Maroc, destinées notamment au renforcement de l’interaction entre les membres du Conseil et la Commission de l’UA.
Le CPS a également organisé, pour la première fois, une session ouverte avec les partenaires de l’UA, pour débattre de la question des changements climatiques, a dit le diplomate, soulignant que le Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accorde une importance stratégique à cette question qui touche à l’avenir de l’Afrique, première victime de l’impact des changements climatiques.
Mohamed Arrouchi a, d’autre part, mis l’accent sur les autres questions importantes abordées par le CPS sous la présidence du Maroc, dont la prévention des conflits en Afrique et la situation en Libye et au Soudan.
Revenant sur les relations entre le CPS et la Commission de l’UA, le diplomate a souligné que le Maroc a fait, durant sa présidence du Conseil, du renforcement des méthodes de travail de cette instance une priorité conformément aux résultats des retraites du CPS, dont la dernière organisée dans le Royaume.
Le Maroc a travaillé conjointement avec les autres pays membres pour consolider l’efficacité du CPS, en dotant le Conseil d’une dimension intergouvernementale réelle, a-t-il dit, ajoutant que les retraites du CPS ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la coordination entre le Conseil et la Commission de l’UA.
Le diplomate a également abordé la question de la prévention des conflits en Afrique, soulignant que le Maroc a toujours mis à la disposition des pays africains, sa vaste expérience dans le domaine des opérations de maintien de la paix, la médiation et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.
Le partage des expériences et des bonnes pratiques entre les pays africains dans ces domaines est d’une importance vitale, a-t-il dit.

Jeudi 31 Octobre 2019

Lu 425 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com