Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mobilisation contre le terrorisme, l'immigration irrégulière et les changements climatiques

Clôture à Marrakech des travaux de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE




Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach a plaidé, dimanche à Marrakech, en faveur de l'action commune et de la prise de décisions «courageuses» et «collectives» pour relever les défis auxquels est confrontée la région de la Méditerranée.
«Il est temps d'engager une action commune et de prendre les décisions courageuses qui s'imposent pour faire face à l'ensemble des défis auxquels est confrontée la région méditerranéenne, à travers la mise en place de politiques publiques efficientes et la prise de décisions audacieuses», a soutenu Hakim Benchamach, qui intervenait à la clôture des travaux de la session d'automne de la 18ème Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (AP-OSCE), tenue du 4 au 6 octobre, sous le thème «La promotion de la sécurité dans la région euro-méditerranéenne : le rôle de l'OSCE et de ses partenaires».
Dans ce sens, il a souligné la nécessité de fédérer les efforts et de mobiliser les énergies des pays des deux rives de la Méditerranée en vue de relever les défis qui se posent avec acuité, notamment ceux inhérents aux menaces terroristes et sécuritaires, à l'immigration irrégulière et aux changements climatiques. Et le président de la Chambre des conseillers d'alerter que «tant que nous tardons à relever les défis et risques qui se posent en Méditerranée, nous aurons, sans nul doute, un lourd tribut à assumer».
Il a, à ce propos, estimé qu'aucun pays, pris individuellement, ne peut relever ces défis et résoudre ces problématiques quelles que soient ses capacités et ses ressources.
Dans ce sens, il a appelé à oeuvrer, dans le cadre d'une responsabilité partagée, pour réduire le fossé entre les deux rives de la Méditerranée et venir à bout de cet état d'incertitude qui plane sur plusieurs pays de la région méditerranéenne, notamment parmi les jeunes.
Il a, par ailleurs, saisi l'occasion pour rappeler que le Royaume a entrepris de grandes réformes démocratiques et d'importants chantiers structurants pour consolider l'édifice démocratique du pays et renforcer ses fondements, tout en adhérant à toutes les actions collectives et aux efforts mondiaux visant à lutter contre les menaces terroristes.
Hakim Benchamach a, d'autre part, exprimé, au nom du Maroc et de la Chambre des conseillers, sa grande fierté suite à l'organisation de cette session d'automne de l'AP-OSCE pour la première fois en dehors de l'espace géographique de l'Organisation, affirmant que cela constitue un «moment historique» qui a permis de rassembler diverses sensibilités issues de différents horizons en terre marocaine.
Il s'est aussi félicité de la richesse et de la qualité des débats et des discussions tout au long des travaux de cette session autour d'une série de défis qui interpellent la région méditerranéenne, relevant que les pays des deux rives de la Méditerranée se doivent d'oeuvrer, dans le cadre d'une approche participative et complémentaire, pour surmonter ces multiples difficultés.
De son côté, le président de l'AP-OSCE, George Tsereteli, a tenu, au nom des membres de l'Assemblée, à exprimer ses vifs remerciements à la Chambre des conseillers pour avoir accueilli cette session d'automne, tout en appréciant les efforts déployés par le Royaume du Maroc pour renforcer le partenariat avec l'OSCE.
Dans ce cadre, il a indiqué que le partenariat méditerranéen au sein de l'OSCE est un cadre «approprié» pour relever les défis qui se posent des deux côtés du pourtour méditerranéen, soulignant qu'il faut renforcer et croire davantage en ce partenariat.
Il a, dans ce sens, soutenu que l'organisation de cette session d'automne de la 18ème AP-OSCE au Maroc, et ce, pour la première fois en dehors de l'espace géographique de l'Organisation européenne, se veut un «signal important» et un «engagement fort» sur la voie de la consolidation de ce partenariat.
Il a également affirmé qu'à la suite de cette réunion importante et fructueuse, l'AP-OSCE continuera à soutenir activement la dimension méditerranéenne de ladite Organisation européenne d'un point de vue parlementaire, en œuvrant à renforcer ses relations avec les partenaires méditerranéens pour une coopération davantage «fructueuse», et entre les partenaires eux-mêmes.
George Tsereteli a aussi indiqué qu'à travers un dialogue continu et des activités conjointes avec les Parlements des pays méditerranéens partenaires pour la coopération, l'AP-OSCE oeuvre à partager son expertise et à donner un aperçu des développements actuels, tout en étant ouverte à l'enrichissement réciproque qu'ils fournissent.
Relevant que ce conclave a été marqué par des débats riches et francs et des discussions très productives, le responsable européen a, en outre, relevé que le Forum méditerranéen portant sur les modèles de coopération Nord-Sud et la connectivité économique, ainsi que la Conférence parlementaire ont conduit à un échange de bonnes pratiques entre l'OSCE et des organisations parlementaires africaines de coopération régionale.
Ce grand rassemblement a également permis de mieux comprendre les défis imposés par le changement climatique et la migration au niveau de la région euro-méditerranéenne, et de mettre l'accent sur la nécessité de combattre l’intolérance et la discrimination basées sur la religion ou la conviction, a-t-il ajouté, notant que les résultats de ces discussions informeront et aideront à orienter l'AP-OSCE dans ses activités au niveau de la région méditerranéenne pour les années à venir.
Et George Tsereteli de conclure que les parlementaires de cette prestigieuse Assemblée ont un rôle «clé et central» à jouer en vue de relever les défis et surmonter les obstacles qui s'imposent, insistant sur la nécessité d'agir collectivement pour que les conclusions de ces discussions aient un résultat concret et tangible dans la réalité.

Mardi 8 Octobre 2019

Lu 1521 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com