Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mission Impossible :Tom Cruise a t-il été doublé pour l’ escalade de Burj Khalifa ?




Après les déceptions Walkyrie et Night And Day, Tom Cruise sent qu’il est temps de renfiler le costume de l’agent secret Ethan Hunt. Pour ce quatrième opus, intitulé Protocole Fantôme, il retrouve son complice du film précédent, Simon Pegg, mais renouvelle aussi le casting : Paula Patton, Jeremy Renner ou la frenchie Léa Seydoux. Et, surtout, il confie les clés du camion à Brad Bird, petit génie de l’animation made in Pixar (Les Indestructibles, Ratatouille), pour son premier film en prises de vues réelles. Gonflé. Une chose ne change pas : chaque volet de la saga Mission Impossible se doit d’avoir son lot de séquences d’anthologie. Après la scène d’infiltration silencieuse de la CIA dans le film de Brian de Palma, l’escalade de paroi rocheuse à mains nues de celui de John Woo et l’explosion du camion citerne dans le J.J. Abrams, Tom Cruise cherche à faire encore plus époustouflant. Et le comédien va profiter d’une opportunité en or, offerte par le scénario : l’escale de l’équipe de choc à Dubaï afin de pirater les services informatiques de l’hôtel situé dans le célèbre gratte-ciel Burj Khalifa. Amateur de cascades (presque) impossibles, la star sera donc au coeur d’un morceau de bravoure où il escalade les façades extérieures de la tour la plus haute du monde (828 mètres !). Mais Tom Cruise a t-il réellement effectué lui-même cette prouesse ou a t-il été doublé ? Et bien, fidèle à sa légende, l’ex de Nicole Kidman est bien l’auteur de cette vertigineuse cascade. C’est à mains nues, mais muni de gants spéciaux, que Tom Cruise escalade le Burj Khalifa, glisse, remonte puis descend en rappel ! Pour que les assurances acceptent de valider cette cascade, l’acteur a tout de même du être solidement harnaché par de multiples câbles. Les spécialistes des effets spéciaux d’ILM ont été chargés d’effacer numériquement ces câbles afin que l’illusion soit parfaite. Tom Cruise s’est entraîné pendant des semaines entières dans un décor représentant une petite partie du building afin de connaître par coeur les mouvements qu’il devait effectuer pour cette séquence dingue. Pour atteindre un certain degré de réalisme, les parois du faux building avaient été chauffées par des lumières pour atteindre une température proche de celles qui sont vraiment observées sur les façades extérieures du Burj Khalifa. Dans le travail préparatoire au tournage, le spécialiste des effets visuels Tom C. Peitzmann évoque l’influence de Tom Cruise dans la conception de la scène : “Nous avions d’abord prévu de construire le décor, le faire escalader par Ethan Hunt et ensuite ajouter des effets numériques pour raccorder ces plans à ceux du vrai gratte-ciel. Nous avons beaucoup de réunions et de modélisation de ces plans. Ensuite, Tom Cruise s’est assis avec nous et, bien sûr, il avait envie de grimper sur le vrai building. Cela a donné une nouvelle tournure à la pré-production.”

Libé
Mardi 17 Novembre 2020

Lu 375 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.