Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Micro-Folie, un voyage initiatique au coeur d’ un sublime univers artistique

Le Musée virtuel est accessible les samedis de 15h à 18h


Libé
Jeudi 2 Septembre 2021

Micro-Folie, un voyage initiatique au coeur d’ un sublime univers artistique
Visitez le Musée du Louvre, le Centre Georges-Pompidou, le Château de Versailles ou encore le Festival d’Avignon, comme si vous y étiez. C’est l’opportunité offerte les samedis de 15h à 18h par l’Institut français de Casablanca, à travers son musée numérique Micro-Folie. Décrite comme “une porte ouverte sur la diversité des trésors de l’humanité”, cette galerie virtuelle est une aubaine destinée à tous les publics, tant elle peut être un vecteur d’éducation artistique et culturelle. Pour s’en persuader, il suffit de jeter un œil sur la sélection d'œuvres mises à disposition des participants. 

Aux Instituts français de Rabat et Meknès, l’expérience aurait été plus que concluante. Voir le concept s’exporter à Casablanca n’est pas surprenant. Des œuvres prestigieuses y seront exposées via un faisceau vidéo en haute définition, en coordination avec des institutions culturelles de renom, dont La Villette, le Château de Versailles, le Centre Pompidou, le Louvre, le Musée national Picasso, le Musée du Quai Branly, la Philharmonie de Paris, ou encore la RMN-Grand Palais. Sans oublier Universcience, l’Institut du monde arabe, le Musée d’Orsay, l’Opéra national de Paris, le Festival d’Avignon, ainsi que d’autres opérateurs français.

A consommer sans modération, l’expérience créée par le Musée numérique exalte les sens des petits comme des grands, sans aucune distinction. Soutenu par le ministère de la Culture français, la Micro-Folie Casablanca se veut donc à l’image de sa ville, “Dynamique et créative”, insiste l’Institut français qui ne cache pas que le concept est fortement inspiré des Folies du Parc de La Villette, que l’on doit à l’architecte Bernard Tschumi. Ce voyage initiatique dans un univers artistique sublime, est également considéré comme un lieu de convivialité et d'échanges.

Pour en profiter, deux modes de visite sont disponibles. D’une part, un mode visite libre. Il consiste à naviguer “librement dans les nombreuses collections du Musée numérique, entre l’écran et sa tablette, en lisant les cartels conçus par les conservateurs des musées ou en découvrant les secrets des tableaux”, précisent les organisateurs. D’autre part, un mode conférence, accessible sous réservation. Dans ce dernier cas, vous serez guidé lors d’une visite personnalisée au sujet d’un thème donné. A moins que vous choisissiez d’animer vous-même votre visite. Quoi qu’il en soit, vous ne regretterez pas l’aventure numérique qui s’offre à vous. D’autant que le concept peut être décliné dans l’absolu comme support de médiation incroyable pour les professeurs et les médiateurs. Et ce n’est pas fini.

La réalité virtuelle est également de la partie. En effet, il vous est possible d’utiliser un casque de réalité virtuelle pour profiter d’une immersion à 360°. L’assurance d’une aventure spectaculaire à souhait. Une aventure rendue possible grâce au concours de Fab Lab. Sorte d’espace collaboratif de fabrication numérique pour tous, exclusivement réservé  à l’expérimentation et à la création audiovisuelles, Fab Lab est rattaché à la médiathèque de l’IF Casablanca, puisqu’il se situe au premier étage de l’institut. Composé de deux espaces, l’un dédié à l’enregistrement et au mixage sonore, et l’autre à la prise de vue et à la postproduction, le Fab Lab est en quelque sorte la promesse d’une créativité sans bornes pour le plus grand bonheur des cinéastes casablancais en herbe.

C.C


Lu 1083 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >