Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mhamid El Ghizlane, une bourgade gâtée sur le plan culturel





Mhamid El Ghizlane, une bourgade gâtée sur le plan culturel
Mhamid El Ghizlane, une bourgade gâtée ! Avec trois à quatre grandes manifestations par an, la petite localité située dans la province de Zagora, s’érige en carrefour des musiciens de renom. Du 22 au 24 mars 2018, ce sera le retour du Festival international des nomades qui est cette année à sa quinzième édition. L'Association Nomades du monde initiatrice de cette manifestation est fière d’en faire aujourd’hui une référence internationale en matière de diversité culturelle et d’ouverture au monde.
Le programme qui est généralement dédié aux cultures nomades du monde, promet trois jours de musique, de débats, de sports traditionnels, de gastronomie et d'artisanat qui font vibrer toute la région aux rythmes aussi bien ancestraux que modernes. Le festival se veut un événement fédérateur qui met en valeur le patrimoine civilisationnel sahraoui et fait rayonner la culture nomade. Parallèlement, il appuie l’économie locale en contribuant à l’attractivité de M’hamid El Ghizlane et la région Draâ-Tafilalet et en incitant les spectateurs de toutes origines à visiter les lieux.
Le festival qui a accueilli 20 000 visiteurs et trois cents intervenants, est le fruit d'une collaboration étroite entre l'Association Nomades du monde et des partenaires régionaux et nationaux (conseil provincial de Zagora, ministère de la Culture, conseil régional Drâa-Tafilalet, ONMT, Agence du Sud, Fondation Banque Populaire, Poste Maroc, conseil communal, TUIfly, Afrikayna, ORMVAO, 2M …).
Quant au programme, un menu musical et artistique des plus consistants est attendu lors de cette 15ème édition, mettant sur scène le célèbre groupe touareg Tamikrest, l’étoile montante algérienne Kader Tarhanin, le bluesman nigérien Alhousseini Anivolla, EtnoRom groupe gipsy de Hongrie, le légendaire gnawa Majid Bekkas, Batoul Al Marouani l’ambassadrice de la chanson hassanie et bien d’autres artistes de talent.
Et enfin, le projet “Echos du Sahara” achèvera au Festival des nomades son voyage musical entre Budapest et le Sahara marocain.
Une autre tradition, celle de la palabre, sera mise en valeur lors des exposés et débats, dans le Forum des nomades, souligne un communiqué des organisateurs. Les thèmes seront centrés sur le patrimoine et l'histoire du Sud marocain.

M.E
Samedi 10 Mars 2018

Lu 849 fois


1.Posté par sefrioui Houcine le 11/03/2018 05:58

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.