Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mémorandum d’entente entre la Chambre des représentants et le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le document a été signé à Rabat par Habib El Malki et Philippe Courard




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et son homologue du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Philippe Courard, ont procédé, mardi au siège du Parlement à Rabat, à la signature d’un mémorandum d’entente concernant l’opérationnalisation de la convention de partenariat visant à renforcer le dialogue et la concertation, l’échange d’expertises et d’expérience entre les deux institutions législatives.
 A cette occasion, le président de la Chambre des représentants a réitéré sa volonté de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale, rappelant que les deux pays sont liés par des relations fortes et partagent les mêmes valeurs d’ouverture et de pluralisme linguistique et culturelle.
Habib El Malki a également affirmé dans le même sens que la Constitution marocaine stipule que l’arabe et l’amazigh sont les langues officielles du Royaume et prône l’apprentissage des langues étrangères en tant qu’outil de communication, d’adhésion et d’interaction avec la société du savoir, d’ouverture  sur les différentes cultures et la civilisation moderne.   
Pour sa part, le président  du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en relief l’importance de la communauté marocaine établie en Belgique estimée à plus de 600.000 et fait savoir que dans le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles siègent des députés d’origine marocaine, ce qui confirme leur intégration dans la société belge.
Au niveau des relations bilatérales, Philippe Courard a adressé une invitation à Habib El Malki pour assister à «la journée du Parlement» que célèbre  annuellement le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles au mois de septembre et indiqué que le Maroc  sera l’invité d’honneur cette année.  
Les deux parties ont convenu de  choisir « la problématique de l’enseignement » comme thème de la rencontre   prévue en cette occasion  entre les parlementaires des deux institutions législatives au cours de laquelle il sera procédé à l’examen des moyens  de  réformer le système éducatif et le mettre à niveau  en vue de répondre aux exigences du marché de l’emploi.
Cette rencontre a également constitué une occasion pour échanger les points de vue sur la réforme de l’enseignement, la décentralisation, la compétitivité des entreprises, l’agenda législatif, entre autres questions d’intérêt commun. 

H.T
Mercredi 28 Mars 2018

Lu 1409 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés