Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Meknès abrite son premier Festival international du film arabe




La ville de Meknès abritera du 14 au 21 juin prochain la première édition du Festival international du film arabe (FIFAM). L'Association Meknès-Azzaytoune Alkobra, principale initiatrice de cette manifestation, aspire à créer une dynamique cinématographique locale, contribuer à ancrer une culture cinématographique dans la région et encourager des événements artistiques et culturels visant à élever le niveau de créativité cinématographique.  ‘’Le FIFAM sera fondé sur le concept d’ouverture sur les productions cinématographiques arabes de qualité, dans toutes les formes de créativité cinématographique, tant au niveau du scénario, que des personnages, de l’image et de la réalisation, loin de tout esprit commercial’’, selon le directeur du festival, l’acteur et réalisateur Driss Roukh. 
Le festival peut créer un débat ‘’pointu et sérieux’’ sur le cinéma en particulier et sur l’essence de la culture en général, tout en mettant en lumière de nombreuses questions culturelles, sociales et économiques qui concernent le citoyen arabe en général, écrit-il dans une note de présentation de ce nouveau rendez-vous cinématographique. 
Pour cette première édition, organisée en partenariat avec le Conseil de la ville de Meknès, la région Fès-Meknès et le ministère de la Culture, le cinéma égyptien sera mis à l’honneur. Une forte délégation, conduite par le président du Conseil national de la cinématographie, Khalid Abdeljalil, devra faire le déplacement à Meknès.  Des hommages seront rendus à l’actrice Nabila Oubeid et aux acteurs Mahmoud Kabil et Amrou Saad. Toujours dans cette rubrique, le FIFAM rendra un vibrant hommage à l’une des icônes du cinéma marocain, Mohammed Miftah, ainsi qu’à l’acteur algérien Sidi Ahmed Agoumi. 
Une semaine durant, le festival proposera une programmation riche entre films de la compétition officielle, ceux des panoramas marocain et égyptien, ainsi que des ateliers de formation, des master class et des rencontres de réflexion sur l'état actuel de la production cinématographique arabe. Cette première édition du FIFAM compte accueillir pas moins de 15 pays arabes, répartis sur les différentes sections du programme. Le festival sera couronné par l’attribution de plusieurs prix, dont le Grand prix, les prix de la projection, du scénario, de la meilleure actrice, du meilleur acteur, ainsi que le prix du grand public de Meknès-Azzaytoun Alkoubra.

Libé
Lundi 20 Mai 2019

Lu 680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com