Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marwan Hamed, lauréat du Festival du film arabe




Marwan Hamed, lauréat du Festival du film arabe
Le long-métrage "Diamond Dust" du réalisateur égyptien controversé Marwan Hamed a remporté, samedi soir à Casablanca, le Grand prix de la première édition du Festival du film arabe. Marwan Hamed, rendu célèbre par le chef-d'œuvre "L'immeuble Yacoubian", a également décroché le prix de la meilleure mise en scène pour son nouveau film à polémiques, dont l'une des têtes d'affiche, Maged El Kedwani, a été sacrée "meilleur rôle masculin".
L'actrice marocaine Nadia Kounda a été désignée "meilleur rôle féminin" dans le film "Volubilis" de Faouzi Bensaidi, tandis que les Prix du meilleur scénario et du jury sont allés respectivement à "The Journey" de Mohamed Al Daraji (Irak) et "Until The End Of Time" de la réalisatrice Yasmine Chouikh (Algérie).
Au terme de la cérémonie de remise des prix, un hommage a été rendu au grand cinéaste égyptien Khalid Youssef, qui s’est vu remettre l'écusson du festival. Le jury de ce festival présidé par le réalisateur algérien Ahmed Rachdi a, par la même occasion, mis en exergue le rôle interprété par la jeune fille Rawan Sekaf dans le film "The Gyest Aleppo Istanbul" du réalisateur Andac Haznedaroglu (Jordanie-Turquie) .
S’exprimant à cette occasion, le président du jury a fait savoir que les films en lice étaient tous de bonne facture artistique et esthétique, exprimant le vœu de voir cet événement constituer une passerelle vers la promotion des productions cinématographiques arabes. Pour sa part, la directrice du festival, Fatima Nawali, a affirmé que cette manifestation est destinée à constituer un forum pour l'ensemble des acteurs du septième art et ressusciter l'intérêt pour les productions des pays de la région.
Initié par l'Association "Imtidad" pour la culture et le développement, le festival a offert un panorama des films arabes et marocains ainsi que des ateliers de formation et tables rondes en vue de discuter de la réalité du cinéma arabe et explorer les horizons de coopération entre ses différentes composantes.

Mardi 18 Décembre 2018

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.