Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc et UE sur la même longueur d’ onde


El Hassan Boukantar: Rabat ne peut accepter l’application de dispositions qui pourraient attenter à sa souveraineté ou à son intégrité territoriale



Suite à la mise en garde du Maroc, l’Union européenne vient de s’engager à prendre les mesures appropriées pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Royaume. C’est ce qui ressort de la déclaration conjointe de la haute repré- sentante et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, et du ministre délégué aux Affaires étrangères, Nasser Bourita, publiée suite à la rencontre qu’ils ont eue mardi à Bruxelles. Selon l’agence de presse MAP, cette réunion à laquelle a pris partiellement part le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a été consacrée à l’évolution des relations entre le Royaume et l’Union européenne». Au début de cette semaine, rappelle-t-on, le Maroc avait menacé de mettre fin à sa coopération économique avec l'Union européenne si celle-ci n'appliquait pas l’accord commercial bilatéral sur les produits agricoles. Dans un communiqué, le ministère de l'Agriculture avait affirmé que l'UE devrait s'opposer aux mesures visant à freiner l'entrée des produits marocains sur le marché européen. La même source avait ajouté que ces accords assuraient des milliers d'emplois et que leur remise en cause pourrait provoquer un afflux de migrants vers l'UE. Pour El Hassan Boukantar, professeur des relations internationales à l’Université de Rabat, le Maroc a été dans son droit de demander la stricte application de l’accord agricole signé entre les deux parties en 2012 et dûment ratifié par toutes les instances aussi bien au Maroc qu’à l’UE. «Certes, a-t-il expliqué dans une déclaration à Libé, cet accord a été invalidé, en partie, par la décision de la Cour européenne de justice en décembre 2015, mais celle-ci a été cassée en appel. Cela veut dire qu’il faut appliquer cet accord, car sur le plan international tout accord engage les deux parties et toute application de traités, accords ou conventions devrait se faire de bonne foi, c’est-à-dire que la mise en application de leurs dispositions devrait se faire conformé- ment aux clauses qui ont été négociées». Et d’ajouter : «Le Maroc est donc aujourd’hui en droit de demander à l’UE de respecter l’accord qu’elle a signé. Si celui-ci fait l’objet d’une relecture de la part de l’UE dans le sens d’entacher sa souveraineté, le Maroc ne pourrait accepter le fait accompli». Notre interlocuteur a, par ailleurs, mis en exergue le fait que le communiqué conjoint rendu public avant-hier permettra d’apaiser les suspicions du Maroc et, partant, de confirmer le partenariat stratégique entre Rabat et Bruxelles, car le partenariat entre les deux parties ne peut se réduire uniquement à l’accord agricole, mais il y a d’autres volets. «Je considère que la balle est dans le camp de l’UE», a-t-il tranché. Celle-ci pourra-t-elle honorer ses engagements malgré les manœuvres orchestrées par des parties hostiles au Maroc au sein même de l’UE ? Même si «ces manœuvres ont toujours existé» au sein de l’UE, estime notre source, «il y va de la crédibilité de l’UE de respecter ses engagements, car nous sommes devant un accord qui a été dûment ratifié. Le Maroc ne peut accepter ni l’application restrictive des dispositions de cet accord ni les réserves politiques ou d’ordre manœuvrier qui pourraient éventuellement écorner sa souveraineté ou attenter à son intégrité territoriale». Et de conclure : «Il y a aujourd’hui un communiqué commun qui constitue un premier pas pour la prise des dispositions nécessaires en vue de la mise en application intégrale dudit accord, sinon les relations entre les deux parties pourraient en pâtir».

T.Mourad
Mercredi 8 Février 2017

Lu 1057 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs