Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Malgorzata Bonikowska : La seconde phase d'intégration des migrants est une initiative louable du Maroc pour une solidarité agissante avec l’Afrique




La décision du Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, d’opérer la seconde phase d'intégration des migrants, est une initiative "louable" et traduit la solidarité agissante du Royaume à l’égard de l’Afrique, a affirmé mardi, Mme Malgorzata Bonikowska, directrice du Centre polonais des relations internationales, un think-tank, basé à Varsovie, l’un des plus influents en Europe de l’Est et Centrale.
Le geste du Maroc à l’égard des migrants en situation irrégulière constitue "un symbole" est "un exemple" dans la région, a-t-elle dit dans une déclaration à la MAP, saluant la politique migratoire du Royaume.
Selon elle, "aider les migrants et les réfugiés n’est pas une chose aisée", précisant que l’Europe, qui fait, elle aussi, face à ce phénomène "complexe" doit soutenir le Maroc dans cette politique unique en Afrique du Nord.
Le Maroc a tenu ses engagements envers les migrants du continent africain en opérant la deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière, s’est-elle félicitée. Le Maroc a lancé la deuxième phase de régularisation des personnes en situation irrégulière à l'instar de la première initiée en 2014 qui avait bénéficié à environ 25.000 migrants, principalement de pays subsahariens.
Suite à la crise migratoire et humanitaire conséquente à l'expulsion massive de personnes d'origine subsaharienne vers le Niger, SM le Roi Mohammed VI a donné ses Hautes Instructions afin qu'une aide d'urgence soit accordée à ces personnes expulsées et se trouvant en situation de précarité extrême au Nord du Niger.
Cette aide porte sur un volume de 116 tonnes consistant en la distribution d'un kit humanitaire composé de produits alimentaires, de couvertures ainsi que de tentes, visant à aider le Niger à faire face à cette situation exceptionnelle susceptible de devenir humainement tragique.
Interrogés par la presse, de nombreux migrants expulsés par l'Algérie ont précisé que les forces de sécurité algériennes ont utilisé la violence au cours de cette vaste opération contre les migrants africains faisant plusieurs blessés.

Libé
Mercredi 21 Décembre 2016

Lu 899 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés