Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Macron fait état d'un consensus commun sur l'avenir de l'UE

Londres assure son engagement inconditionnel à défendre l'Europe




 Emmanuel Macron a fait état vendredi d'un "consensus commun" entre Européens sur la nécessité de refonder l'Union européenne au lendemain d'un dîner informel à Tallinn au cours duquel le chef de l'Etat a présenté à ses pairs ses propositions.
"Les discussions d'hier soir sont à mes yeux très fructueuses et montrent la prise de conscience collective d'un sursaut indispensable en Europe, d'une nouvelle méthode à mettre en œuvre", a dit le président à son arrivée au sommet sur l'économie numérique qui se tient dans la capitale estonienne.
"Dans les prochaines semaines, le président Tusk reviendra vers nous avec la mise en oeuvre concrète et un projet que nous allons poursuivre", a-t-il ajouté.
"Nous sommes aujourd'hui tous convaincus que l'Europe doit avancer plus vite, plus fort, pour plus de souveraineté, plus d'unité et plus de démocratie", a-t-il ajouté devant la presse.
Interrogé sur l'accueil fait à ses propositions et à l'hostilité de certains pays à un renforcement de la zone euro, qu'il appelle de ses voeux, Emmanuel Macron a répondu : "Je ne ferai pas d'autres commentaires, je peux vous dire qu'il y a en tout cas un consensus commun pour avancer".
Par ailleurs, la Première ministre britannique Theresa May a voulu rassurer sur l'engagement "inconditionnel" de son pays à défendre l'Europe après le Brexit, lors d'une visite avec le président français Emmanuel Macron sur une base de l'Otan à Tapa (Estonie), à une centaine de kilomètres de la frontière russe.
Pour Mme May, cette visite a été l'occasion de rappeler que "même si nous quittons l'Union européenne" après le Brexit en 2019, "le Royaume-Uni s'engage inconditionnellement à maintenir la sécurité européenne et continuera d'offrir aide et assistance aux Etats membres de l'UE qui sont victimes d'une agression armée, de terrorisme ou de désastres humains ou naturels".
Elle a rappelé que le déploiement depuis le printemps de soldats britanniques et français sur cette base estonienne, à une centaine de kilomètres de la frontière russe, répondait à une Russie qui "viole délibérément l'ordre international".
L'Otan a décidé en juillet 2016 de déployer quatre bataillons multinationaux dans les trois pays baltes et en Pologne pour renforcer son flanc oriental face à la posture jugée plus agressive de la Russie depuis l'annexion de la Crimée en 2014.
En Estonie, cela s'est traduit par l'envoi, à Tapa, d'un bataillon de 300 soldats français, équipés de chars Leclerc, et d'un autre de 800 soldats britanniques.
"Je veux dire clairement que le Royaume-Uni sera toujours aux côtés de ses alliés (...) De la lutte contre Daech en Irak et Syrie à notre engagement à atteindre l'objectif de dépenser 2% de notre PIB dans la défense, nous avons été à l'avant-garde de l'Alliance et c'est là que nous resterons", a martelé Mme May.
Devant les soldats français, M. Macron a rappelé que leur présence illustrait l'engagement de la France à "protéger" ses alliés dans l'Otan.
C'est la preuve, a-t-il dit, que la France "se fait respecter dans le cadre d'une alliance structurante pour nous qui est l'Otan, se fait respecter aux frontières de l'Europe lorsque la menace monte et se fait respecter parce que nous protégeons l'un de nos partenaires, l'un de nos alliés, un membre de l'Union européenne".
Theresa May et Emmanuel Macron étaient présents en Estonie pour un sommet européen à Tallinn consacré au numérique, mais qui aborde largement les récentes propositions du président français pour relancer l'UE.

Samedi 30 Septembre 2017

Lu 762 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés