Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lorsque les Hommes intègres parlent du Royaume…

Les relations entre Rabat et Ouagadougou au beau fixe




«Le Royaume du Maroc est indubitablement une grande nation africaine», telle est la perception de la majorité des Burkinabè sur ce pays de l'Afrique du Nord, à l’égard duquel ils ne tarissent pas d’éloges.
Aux yeux des Burkinabè, dont la nation est désormais connue communément sous le nom de «Pays des Hommes intègres», le Maroc s’est engagé résolument dans une politique africaine en amorçant une percée qui a eu le mérite et le privilège de donner ses fruits et qui s’est avérée, au fil du temps, fructueuse et prometteuse à plus d’un titre.
«Grâce aux projets structurants et d’envergure lancés par le Maroc et sa présence accrue dans plusieurs pays africains subsahariens, au cours des dernières années, le Royaume se positionne en pole position, voire en tant que locomotive du continent, en particulier dans le domaine économique», a confié à la MAP, Issa Soma, directeur général-adjoint du quotidien ouagalais à grand tirage Sidwaya qui, avec l’Agence d’information du Burkina, représentent l’épine dorsale du secteur des médias publics de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.
A l’instar d’autres pays du continent, le Burkina a eu également sa part de l’apport inestimable et du soutien opérationnel du Maroc par le biais d’une panoplie de structures que l’on peut constater de visu à Ouagadougou, a affirmé Issa Soma, qui fut, entre autres, directeur général de l’Agence d’information du Burkina.
Il a, dans ce sens, fait état du secteur bancaire marocain implanté dans la capitale burkinabè, en particulier la succursale CBAO Groupe Attijariwafa bank, la BOA (Bank of Africa), dans laquelle BMCE-Bank détient la majorité des actions, CIMAF (Ciments de l’Afrique), Groupe marocain de cimenterie, ONATEL, filiale burkinabè de Maroc Telecom et «Saham assurances».
Lui emboîtant le pas, son confrère, qui n’est autre que son successeur et actuel directeur général de l’Agence d’information du Burkina, Souleymane Sawadogo, a indiqué que le Maroc regorge de potentialités et d’atouts lui permettant d’aller de l’avant et de consolider davantage sa présence sur le continent, dans d’autres secteurs qui sont confrontés à des problèmes d’investissement, d’expertise et du savoir-faire de «nos frères marocains qui ont franchi de grands pas en matière de développement économique et humain».
«J’ai eu la chance et le privilège de me rendre à deux reprises au Maroc, plus précisément à Rabat et Casablanca, pour assister aux travaux de la FAAPA (Fédération atlantique des agences de presse africaines), créée à l’initiative de l’Agence marocaine de presse (MAP).
Tout au long de mon séjour dans le Royaume, j’ai pu être témoin du degré de développement du Maroc par rapport à de nombreux pays du continent, a-t-il indiqué, émettant le vœu de voir le secteur médiatique burkinabè bénéficier et tirer profit de la riche expérience et de l’expertise des médias publics du Royaume, aussi bien écrits qu’audiovisuels.
Souleymane  Sawadogo s’est félicité, dans ce sens, de l’initiative louable d’un groupe de presse marocain privé, basé à Casablanca, d’apporter son soutien et son assistance pour la mise sur pied et l’opérationnalité d’un bimensuel économique burkinabè à Ouagadougou.
Si des professionnels du secteur de la communication burkinabè convergent, à reconnaître l’apport et le soutien du Royaume aux pays africains subsahariens, les hommes d’affaires ne dérogent point à cette règle.
«Depuis la nuit des temps, le Maroc a toujours soutenu les pays africains subsahariens. Personne ne peut nier cette réalité ou la passer sous-silence. Mais, nous fondons de grands espoirs de voir le Royaume, après avoir réintégré officiellement sa famille institutionnelle africaine, grâce aux efforts du Roi Mohammed VI, adopter une politique plus agressive susceptible de booster ses échanges avec le reste du continent», a déclaré à la MAP, G. Wedraogo, patron d’une entreprise Import-Export basée à Ouagadougou.
«Le Burkina est l’un des pays pauvres dans le monde. Nous avons le droit d’espérer au développement, mais nous ne disposons guère de moyens suffisants de nature à concrétiser notre ambition et atteindre nos objectifs. L’apport du Maroc est toujours le bienvenu, dans la mesure où nous estimons que la coopération Sud-Sud est la clé de voûte de notre sortie du sous-développement», a-t-il estimé.
Corroborant ses propos par le volet politique qui distingue les relations maroco-burkinabè qu’il a qualifiées de «séculaires», il n’a pas manqué de rappeler un événement majeur indélébile dans la vie des Burkinabè et qui demeurera à jamais gravé dans leur mémoire.
«Vous n’êtes pas sans savoir que l’ancien président burkinabè, feu Thomas Sankara, et son successeur, Blaise Compaoré, avaient subi, tous les deux, leur instruction en parachutisme à la base militaire de Salé, a-t-il rappelé.
Revenant sur le volet économique qui lui tient à cœur en sa qualité de businessman, G. Wedraogo a fait savoir qu’un partenariat gagnant-gagnant entre le Maroc et les autres pays du continent s’avère judicieux et pragmatique, se félicitant, à cet effet, du rôle prépondérant que joue Royal Air Maroc (RAM), compagnie internationale, qui relie le Royaume et le reste du continent et permet de réduire considérablement les distances et d’encourager l’échange et les visites entre hommes d’affaires marocains et leurs homologues des pays du continent.
Décidément, le Maroc est et demeurera une grande nation africaine, selon un verdict sans appel des Hommes intègres.

Jeudi 17 Août 2017

Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés