Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions: Le miracle de 1999 pour le Raja




Le Raja de Casablanca compte sept titres de la CAF à son actif, dont trois dans la prestigieuse Ligue des champions de la CAF. Les Aigles Verts ont d'abord remporté la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1989. Ils sont ensuite sortis vainqueurs de la première édition rebaptisée Ligue des champions de la CAF en 1997 et ont remporté leur troisième trophée deux ans plus tard. Le Raja a débuté sa campagne 1999 par une défaite 1-0 à l'extérieur face à l'ASEC Ndiambour du Sénégal. Mais les Verts ont répondu par une incroyable victoire 4-0 à Casablanca pour atteindre le tour suivant. Lors du deuxième tour, le Raja a dû faire les choses à la dure. Une victoire à domicile 2-1 contre le Djoliba AC du Mali à Casablanca a été suivie d'une défaite sur le même score à Bamako obligeant les deux équipes à aller jusqu'aux tirs au but. Après une longue séance, le Raja a gagné 7-6 pour atteindre la phase de groupes de la compétition. Dans la phase de mini-ligue, le Raja a été tiré au sort dans le groupe A avec Al Ahly d'Egypte, Hearts of Oak du Ghana et Shooting Stars du Nigeria. A cette époque, seuls les vainqueurs de groupe se qualifiaient pour la finale.

Raja 1999
Les Verts ont commencé la phase de groupes de la meilleure façon possible, remportant leurs trois premiers matchs sur le même résultat, 1-0. Cela comprenait deux victoires à domicile contre Hearts of Oak et Shooting Stars à Casablanca, et une autre à l'extérieur contre Al Ahly au Caire. Bien qu'ils n'aient remporté aucun de leurs trois matches restants, le départ parfait a suffi aux Verts du Raja pour dominer le groupe. Une défaite 1- 0 contre Shooting Stars à Ibadan a été suivie d'un match nul et vierge avec Hearts of Oak à Accra. Et un match nul 1-1 avec Al Ahly à Casablanca a permis au Raja de se diriger à nouveau vers la finale. Contre l'Espérance de Tunis, le match aller à Casablanca s'est terminé sur un score stérile. Pour le retour au stade El Menzah de Tunis, l'Espérance a obtenu un penalty qui a vu l'expulsion du défenseur emblématique du Raja, Abdul Latif grindo. A ce moment-là, tout semblait être en faveur des Tunisiens. Mais le gardien du Raja Mustapha Chadli a stoppé le penalty et réalisé par la suite plusieurs arrêts brillants pour permettre à la rencontre de se terminer sur un match nul et vierge. Ensuite est venue l'épreuve fatidique des tirs au but ! L’héroïsme de Chadli a continué, lorsqu'il a sauvé le dernier tir du gardien et capitaine de l'Espérance, Chokri El Ouaer, permettant alors au Raja de s'imposer 4-3 pour conquérir le continent pour la troisième fois. Bien qu'il n'ait plus remporté la Ligue des champions de la CAF depuis, le Raja a ajouté d'autres titres de la CAF dans sa salle de trophées, le dernier étant la Coupe de la Confédération de la CAF Total 2018 et la Super Coupe de la CAF Total 2019. Les Verts rêvent maintenant d'un quatrième titre dans la compétition interclubs de premier plan de la CAF.
Source : cafonline.com 

Libé
Mercredi 14 Octobre 2020

Lu 142 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Octobre 2020 - 18:00 Le Real s’offre le Barça au Camp Nou

Dimanche 25 Octobre 2020 - 18:00 Les Rouges voient rouge