Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lever de rideau sur la 16ème édition du Festival international des nomades




Lever de rideau sur la 16ème édition du Festival international des nomades
Le rideau a été levé, jeudi soir à M'hamid El Ghizlane, sur la 16ème édition du Festival international des nomades, organisé du 4 au 6 avril, avec la participation d'une pléiade d'artistes de différents horizons.
La cérémonie d'ouverture a été marquée par une belle prestation musicale de l'Algérienne, Hasna El Bécharia, qui a conquis le public à travers un florilège gnaoui, avant de passer le relais au groupe local "Oulad M'hamid" de musique hassanie.
Intervenant à l'ouverture du festival, le directeur du festival Noureddine Bougrab, a indiqué que cette manifestation, qui est devenue une rencontre culturelle annuelle, marque cette année un tournant vers une orientation académique et scientifique, avec le lancement de la première édition du Forum du nomade.
"L’édition 2019 entend relever un nouveau le défi : faire revivre ensemble un carrefour aux portes du désert chargé d’histoire et en faire une oasis de paix capable d’embrasser tous les rêves et tous les espoirs", a précisé M. Bourgab.
De son côté, la directrice technique du festival, Madeleine Le Floc'h a relevé que cet événement, qui se présente aujourd'hui comme une rencontre non seulement culturelle, mais aussi artistique et économique, s'assigne pour objectif de permettre aux jeunes d'exprimer leurs talents, et s'ouvrir sur les racines et l'appartenance africaines, ajoutant qu'il constitue un outil pour soutenir l'économie locale et mettre en avant l’attractivité de l'oasis de M'hamid El ghizlane. "Nous voulons contribuer au développement local, en faisant de M'hamid El ghizlane une destination culturelle", a-t-elle précisé, soulignant que la culture est une source de revenus pour nos pays, et un pourvoyeur d'emplois.
La première soirée musicale de cet événement, a été marquée par des chansons hassanies interprétées par plusieurs groupes, qui ont fait vibrer le public nombreux, ainsi que le troupe "Manina" qui a présenté un répertoire assez riche de la poésie et la chanson hassanies en les combinant avec la musique berbère pour refléter la richesse et la diversité de l'art marocain.
Les groupes locaux de M'hamid El ghizlane ont également interprété leurs plus belles chansons "Mnt lwali", "Ari Alik ya moul lghaya" "dik tfla wani biha", des morceaux qui parlent notamment de la femme, l'amour, le nomadisme, les ambitions et les rêves des jeunes
La chanson africaine a été aussi au rendez-vous avec le groupe burkinabé "Benkadi trio" qui a chanté avec brio les potentialités, les richesses et l'union de l'Afrique, comme le groupe algérien "Nabil Othmani" de musique touareg.
Organisée par l'Association nomades du monde, en collaboration notamment avec la province de Zagora, le ministère de la Culture et le Conseil régional Drâa-Tafilalet, cette manifestation culturelle internationale a connu le passage de plus de 2.500 intervenants et enregistre chaque année la participation d’environ 20.000 visiteurs marocains et étrangers.

Samedi 6 Avril 2019

Lu 316 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com