Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les sonorités turques font planer le public de la capitale




Le public de la capitale a vécu, samedi soir au Théâtre national Mohammed V, une nuit d'enchantement artistique aux sonorités envoûtantes du groupe turc "Kardes Turkuler" (Espace de fraternité).
La troupe turque, qui se produisait dans le cadre du rendez-vous musical "Visa for Music" (22-25 novembre), a gratifié l'assistance d'un spectacle éblouissant, illustrant à merveille la formidable diversité musicale de la Turquie, avec des morceaux interprétés en turc, en arménien ou en kurde et azéri. Avec des performances admirables et une maîtrise remarquable, la formation musicale originaire d'Anatolie a régalé les spectateurs avec des compositions issues du répertoire traditionnel turc, grâce à une expérience s'étalant sur plus de 25 ans qui en fait un groupe mythique en Turquie. Le public était, par la suite, au rendez-vous avec le groupe maroco-néérlandais Kasba, qui fêtait à l'occasion de ce concert le vingtième anniversaire de sa création, offrant aux mélomanes rbatis un mélange de musiques occidentales et nord-africaines, combinant grooves enivrants et paroles engagées.
Pour sa part, l'artiste marocain Farid Ghannam a été l'auteur d'une impressionnante prestation, au grand plaisir d'une foule qui savourait avec délectation son jeu de gambri électrique. La fête a pris fin sur la musique affranchie des Algériens de Raïna Rai, avec un savant mélange de raï moderne et de rock qui a fait la renommée de ce groupe pionnier du genre. La 4ème édition de "Visa for Music" s'est tenue au Théâtre national Mohammed V, au club café Renaissance et le Dhow avec des spectacles de groupes venus des quatre coins du monde, des sessions de formation et des ateliers au profit des jeunes musiciens.
Cette manifestation musicale vise à promouvoir la musique d'Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde, à renforcer le rayonnement de la musique de cette région à l'échelle internationale, contribuer au développement du champ culturel national, améliorer la situation des artistes des pays du Sud et à consolider les liens culturels Nord-Sud et Sud-Sud.

Libé
Lundi 27 Novembre 2017

Lu 1276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.