Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Les secrets d’Amona», nouveau roman de Khalid Akhazi





«Les secrets d'Amona» est le titre du nouveau roman de l’écrivain marocain Khaled Akhazi, paru en Arabie saoudite, aux éditions du Centre de littérature arabe. Il s’agit d’un nouvel épisode de son projet qui célèbre la langue arabe et en fait une langue capable de contenir des transformations de termes et de styles, après «Amour en temps de colère», paru aux éditions Rawafid et «Mémoire du mur d’exécution» aux éditions Madarik.
«Les secrets d'Amona» marie réalisme et fantastique, sans sombrer dans le surnaturel. La narration regorge de faits fantastiques mais tout a une explication, aussi magique soit-elle, selon les circonstances des transformations socioculturelles. C'est un roman de lutte entre mythe et vérité, entre vertu et vice, à une époque où l'occupation française au Maroc usait des mythes et légendes pour consolider l'ignorance et créer des illusions favorables à ses partisans.
Les événements du roman s'étendent entre le Soudan, le Maroc et l’Egypte et racontent l’histoire d’un soufi marocain qui avait épousé une femme issue d’une zawiya soudanaise au début du XXème siècle et dont le nom a été utilisé après sa mort, par une femme dans un petit village reculé, pour créer une sorte de mythe avec lequel elle a servi l’occupant durant plusieurs années. Son fils Idris décide de se lancer dans un long combat pour laver le nom de son père et participer à la libération de son pays. Commence alors un long voyage de liberté, de dignité et de libération des esprits du mensonge et de l’illusion.
Il s’agit dans cette nouvelle publication d’une œuvre narrative qui révèle la capacité de la langue arabe à représenter la réalité sémiotique renouvelée grâce à son énergie créatrice et à son sens de la rigueur et de la rationalité. Elle remet également à la langue arabe ses lettres de noblesse et rappelle son passé florissant, où jadis poètes, mathématiciens, astronomes, médecins et linguistes ont permis à la Renaissance européenne de connaître les progrès fulgurants dans les domaines des technologies et de l’innovation.

Libé
Lundi 18 Janvier 2021

Lu 500 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.