Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les retrouvailles d’un groupe mythique de pop-rock avec le public marocain

«Revolver» se produira mercredi prochain au théâtre national Mohammed V




Revolver, l’un des groupes mythiques de pop-rock en Espagne, se produira mercredi prochain au Théâtre national Mohammed V à Rabat, une occasion de retrouver le public marocain, sept ans après sa dernière tournée dans le Royaume. L’événement comptera avec la participation des musiciens marocains, Noureddine Ennajraoui et Jalal El Allouli, qui avaient participé à l’enregistrement de l’album intitulé Argan, sorti par Revolver en 2011.
Ce spectacle marquera aussi le retour du fondateur du groupe, le musicien, interprète et compositeur espagnol Carlos Goñi, au Maroc, un pays qu’il affectionne particulièrement et dont la musique et les rythmes marquent de leur empreinte son inspiration. 
"C’est un honneur pour moi de me produire de nouveau au Maroc, un pays que j’adore énormément", a confié Goñi dans un entretien à la MAP, se disant ravi de l’histoire d’amour qui l’unit au Royaume depuis plusieurs années. "On ne choisit pas de tomber amoureux d’un pays ou d’un lieu. Ça arrive comme ça. J’ai le Maroc dans le cœur", a-t-il dit, relevant qu’il a toujours été accueilli avec affection et respect lors de ses multiples séjours dans le Royaume.
L’attachement de Goñi au Maroc s’explique aussi par sa passion pour la découverte de nouvelles cultures et musiques, ainsi que pour la recherche de points communs entre celles-ci et ses propres références musicales. "C’est fascinant d’avoir des références culturelles différentes, de pouvoir trouver des espaces communs d’expression et de les mettre en valeur", a relevé ce guitariste connu par son excellente combinaison de textes et de musique et sa capacité à véhiculer de réelles émotions dans l’interprétation. 
Argan, album de Revolver où le rock, la musique et les rythmes marocains se combinent dans une fusion surprenante, est justement l’un de ces espaces communs repérés par l’interprète espagnol entre les cultures espagnole et marocaine.
Evoquant cette expérience, Goñi fait savoir que cet album a été motivé par sa volonté de démonter les échelles harmoniques de la musique marocaine et nord-africaine et celles de la musique occidentale, dans le but de trouver le point de connexion entre ces deux mondes. "Je ne voulais pas et je n’avais aucun intérêt à faire un disque de rock dans lequel chantaient deux ou trois musiciens marocains. Cela n’aurait pas été une fusion", a-t-il expliqué.
Argan, dont les morceaux seront interprétés lors du concert de Revolver prévu à Rabat, "est l’album qui m’a le plus ému durant sa préparation", a-t-il fait savoir, se disant disposé à revivre cette expérience enrichissante. "A mon retour en Espagne, je ne savais pas combien de disques d’Argan j’allais vendre. 
Mais pour moi, j’avais déjà tiré un grand bénéfice du point de vue culturel, car j’ai beaucoup appris de cette expérience", a souligné Goñi.

Libé
Lundi 10 Juin 2019

Lu 642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com