Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les meilleurs films




Les meilleurs films
Parmi les centaines de films sortis en 2008, combien en avez-vous
aimé ? Combien en avez-vous raté? Voici au moins de quoi faire le tri pour savoir lesquels il faudra rattraper en priorité. Nous en avons aimé beaucoup, mais s'il ne fallait en retenir que dix pour la postérité.

1. Two Lovers - James Gray

Habité par la vibrante performance de Joaquin Phoenix, Two Lovers tutoie les sommets du cinéma américain.

2. No Country for Old Men - Joel et Ethan Coen

Retour en forme pour les frères Coen, avec cette remarquable adaptation du roman de Cormac McCarthy. Entre polar lumineux et western crépusculaire, ils signent une oeuvre jouissive, intelligente et déjantée, d'une beauté saisissante.

3. Mesrine (L'Instinct de mort + L'Ennemi public n°1) - Jean-François Richet

Dans ses meilleurs moments, L'instinct de mort s'inscrit dans la lignée des Raging Bull ou Le Parrain qui ont su outrepasser certains des codes de leur genre pour en être les meilleurs représentants.
3 ex aequo. Le Premier jour du reste de ta vie - Rémi Bezançon
Pas de pathos, d'intellectualisation à outrance, mais une maîtrise scénaristique, esthétique et totale qui risquerait bien de vous faire dire qu'il est le premier film du reste de votre vie.

4. A bord du Darjeeling Limited - Wes Anderson

Avec l’Inde comme nouveau décor, Anderson s’est trouvé un autre paysage fictionnel où faire migrer ses obsessions. Toujours avec la plus grande élégance et un certain raffinement qui ne trahit en rien la beauté du pays et ses habitants dont l’étrangéité va libérer les personnages.

5. Valse avec Bachir - Ari Folman

De cette réussite esthétique, il émane une poésie inattendue et un charme étrange qui justifient pleinement le choix, peu évident, de traiter un tel sujet via l'animation.

6. Dernier maquis - Rabah Ameur-Zaimeche

D'une insondable poésie, ce passage symbolise parfaitement l'ambition de Dernier maquis : capter avec acuité les remous de l'existence, en poussant toujours plus loin la précision du regard sur l'Hexagone d'aujourd'hui.

7. L'Echange - Clint Eastwood

Intelligent sans être intello, agréable sans sacrifier à un commercial bêtifiant, Eastwood atteint un sommet dans l'expression de sa maîtrise formelle et dans le juste compromis entre plaisir de la narration et expression politique.

8. Mister Lonely - Harmony Korine

A travers le destin chaotique d'un faux Michael Jackson, ce petit ovny arty évoque la solitude des sosies. Korine, lui, continue de cultiver sa profonde singularité.

9. There Will Be Blood - Paul Thomas Anderson

Epique, grandiose, tragique, le nouveau film de Paul Thomas Anderson déjoue les attentes pour réinventer un cinéma des pionniers américains, une fresque au souffle long et au long cours, une terrible parabole où religion rime avec destruction. Un grand morceau de cinéma.

10. Speed Racer - Larry et Andy Wachowski

C'est un peu comme si Fritz Lang avait réalisé une version pop de Metropolis dont il aurait confié la direction artistique à Warhol et le montage à Tsui Hark. (...) le spectacle est total, magie digitale.

Libe libe
Vendredi 2 Janvier 2009

Lu 546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com