Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les mécanismes de coexistence et de lutte contre le racisme en débat à Rabat


Libé
Dimanche 3 Avril 2022

Les mécanismes de coexistence et de lutte contre le racisme en débat à Rabat
Les participants à une conférence scientifique ont débattu, vendredi à Rabat, des mécanismes de coexistence et de lutte contre le racisme dont sont victimes les immigrés et leur rôle dans le renforcement du principe de l'égalité et de la promotion des droits de l’Homme.

Les intervenants à cette rencontre, organisée par l’Institution du Médiateur sous le thème "le mécanisme de plainte non judiciaire en cas de discrimination raciale", en partenariat, entre autres, avec l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID) et l'Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie (OBERAXE), se sont penchés sur les moyens d'activer les indicateurs de plaintes et de signalement de faits concernant la discrimination et la xénophobie à l'égard des immigrés, conformément à la convention internationale contre toutes les formes de discrimination raciale.

Ils ont, également, passé en revue les mécanismes susceptibles de promouvoir le renforcement des outils et politiques publics, visant à lutter contre le racisme et la xénophobie dirigés contre les immigrés, ainsi qu'à protéger les droits fondamentaux et à promouvoir la culture de coexistence.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du projet "vivre ensemble sans discrimination (2017-2022): une approche basée sur les droits de l’Homme et la dimension genre", qui est financée par l'Union européenne (UE).

Lors d’une allocution de circonstance, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou a affirmé qu'à travers ce projet, une relation ouverte multidimensionnelle s'est instaurée, alliant la volonté d'incarner la philosophie de la démocratie participative et la volonté d'étendre les importants mécanismes offerts par l'Institution du Médiateur pour défendre le droit dans le cadre de la suprématie du droit et des principes de justice, d'équité et d'égalité entre tous, citoyens et étrangers.

Cette réunion intervient, alors que le monde a choisi de commémorer la Journée internationale des droits de l'homme sous le slogan "Nous sommes tous des êtres humains, nous sommes tous égaux", un choix porteur de profondes connotations et significations, interpellant en particulier, les institutions, administrations et organisations de la société civile, a-t-il souligné, affirmant que cette rencontre, représente une opportunité pour évaluer un certain nombre de résultats atteints à divers niveaux des droits de l'homme, qui se sont ajoutés aux acquis accumulés par le Royaume dans le domaine de la protection et de la promotion des droits de l'homme.

M. Benalilou a noté que cette occasion est plus qu'un simple bilan des nombreuses réalisations que le Maroc a accompli, elle constitue surtout, un atelier de réflexion commun sur la manière d'activer les mécanismes offerts par le cadre constitutionnel, législatif et réglementaire national contre la discrimination sous divers angles.

En outre, le Médiateur du Royaume a souligné que le racisme revêt de larges extensions et dimensions dont la portée est difficile à cerner, appelant dans ce cadre, à la nécessité de conjuguer les efforts et de rechercher des moyens alternatifs pour une intervention institutionnelle basée sur l'efficacité et l'efficience.

Il a également appelé à ériger les résultats de cette réunion en terrain de travail commun pour la défense des droits des immigrés et des autres groupes vulnérables aux pratiques discriminatoires.

De son côté, le président de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), Omar Seghrouchni, a salué lors de son allocution, "le rôle constructif joué par l'Institution du médiateur dans l'activation des mécanismes de plainte", soulignant que la CNDP veille à travailler selon une approche participative dans le domaine de la protection des données des citoyens, comme des résidents.

Le Maroc adopte les normes internationales en matière de protection des droits de l'homme dans leurs différentes dimensions et orientations, a-t-il assuré, notant la volonté des acteurs de tous les secteurs de protéger les données à caractère personnel conformément aux lois.
 
 Il a, en outre, mis l’accent sur l'importance du leadership du Maroc dans son environnement régional et continental en matière d'amélioration du système des droits de l'homme.
Par ailleurs, le coordinateur général de l’AECID, Ignacio Martínez Boluda a relevé que le projet "vivre ensemble sans discrimination" se distingue par son partenariat multiple qui lui confère, selon lui, davantage de force et de richesse en matière de propositions, plans et programmes liés à la lutte contre le racisme et la discrimination.

Il a estimé, dans une allocution similaire, qu'il est essentiel que la société civile joue un rôle important dans la lutte et la limitation du phénomène, "à travers les approches des droits de l’homme, de la dimension du genre et du renouvellement des principes de travail".

Le programme "vivre ensemble sans discrimination" place parmi ses objectifs le soutien à la stratégie nationale pour la migration et l'asile adoptée par le Maroc en 2013 et le renforcement des efforts de lutte contre les formes de discrimination à l'encontre de la population immigrée, qui est l'un des plus grands défis auquel est confronté le processus d'intégration et la construction d'une société inclusive et multiculturelle.


Lu 611 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p