Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les forces gouvernementales irakiennes ont pénétré dans Hawija




Les forces gouvernementales irakiennes ont pénétré mercredi dans la ville de Hawija, dernier bastion de l'organisation Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, ont indiqué des sources militaires.
"Avec l'aide de Dieu, l'armée, la police fédérale, les forces d'intervention rapide et les (forces paramilitaires) du Hachd al-Chaabi ont commencé mercredi une large opération pour libérer le centre de Hawija et la ville adjacente de Ryad", a affirmé dans un communiqué le chef des opérations dans ce secteur, le général Abdel Amir Yarallah.
L'opération pour bouter l'EI d'une des deux régions où ils sont encore présents en Irak a commencé il y a 13 jours au cours desquels les forces gouvernementales se sont emparées de quatre villes et de dizaines de villages.
Pour sa part, le général Raëd Jawdat, chef de la police fédérale, a annoncé dans un communiqué "la troisième phase de l'opération de libération de Hawija par un feu d'artillerie et de missiles sur les positions de l'EI à Hawija"
Il a précisé que des unités d'élite de la police fédérale, des brigades motorisées et des snipers ainsi que des paramilitaires du Hachd al-Chaabi ont pénétré par le nord-ouest de la ville.
"Elles avancent et le but est de s'emparer de sept quartiers de Hawija et 12 objectifs vitaux", a-t-il dit sans préciser lesquels.
Le Hachd al-Chaabi a indiqué pour sa part que ses unités du génie étaient en train de déminer la route en direction du centre de Hawija pour faciliter la progression des forces gouvernementales.
Selon cette force paramilitaire, "l'EI s'est retiré des abords de Hawija vers le centre de la ville car leur ligne de défense a été brisée".
Le Hachd a également indiqué avoir évacué de villages proches de Hawija des dizaines de familles ayant réussi à fuir de l'EI qui voulait en faire des boucliers humains.
Quelque 12.500 personnes ont fui la localité de Hawija depuis le début de l'offensive des forces irakiennes, avait indiqué mardi l'ONU. Selon le bureau des Affaires humaines de l'ONU (Ocha), il pourrait y avoir jusqu'à 78.000 civils".
La ville de Hawija, située à 230 km au nord-est de Bagdad, est l'une des dernières tenues par l'EI dans ce pays, les jihadistes ayant été chassés au cours des derniers mois de la plupart des territoires qu'ils avaient conquis en 2014.

Jeudi 5 Octobre 2017

Lu 558 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs