Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les fabricants de lait infantile ne reculent devant rien


Mehdi Ouassat
Lundi 13 Février 2023

Des stratégies marketing sournoises, trompeuses et agressives

L'allaitement maternel est essentiel pour prévenir la malnutrition, les maladies infectieuses et la mortalité chez les enfants, tout en réduisant le risque d'obésité et de maladies chroniques plus tard. Il réduit également le risque de cancer du sein et de l'ovaire chez les mères, ainsi que le risque de diabète et de maladies cardiovasculaire.
Comment expliquer que les femmes allaitent si peu, alors même que les bénéfices du lait maternel pour la santé ne sont plus à démontrer ? Dans le monde, seuls 48 % des bébés sont nourris exclusivement au sein jusqu’à l’âge de six mois, tel que le recommande l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Si les causes et circonstances de cette réalité sont multiples, un groupe d’experts internationaux dénonce, dans un corpus de publications diffusé par la revue médicale The Lancet, le rôle d’influence majeur exercé par les fabricants des substituts du lait maternel. Les experts y dénoncent les stratégies marketing "sournoises" utilisées par ces fabricants pour dissuader les femmes d'allaiter leurs enfants et faire de l'alimentation des jeunes enfants un business à plusieurs milliards de dollars.
En effet, les ventes de lait maternisé atteignent chaque année environ 55 milliards de dollars, tandis que les dépenses publicitaires des fabricants représentent entre 3 et 5 milliards de dollars par an. Les chercheurs ont découvert que la commercialisation abusive des laits pour bébés empêche les femmes d'accéder à des informations objectives. Les fabricants utilisent également des professionnels de la santé pour promouvoir leurs laits de substitution. Les experts demandent une réglementation plus stricte, une convention-cadre sur la commercialisation des produits alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans et l'arrêt de tout financement de ces laboratoires pour les professionnels de santé. L'étude souligne également que l'allaitement maternel est essentiel pour prévenir la malnutrition, les maladies infectieuses et la mortalité, tout en réduisant le risque d'obésité et de maladies chroniques plus tard. Selon The Lancet, les plateformes numériques et les réseaux sociaux étendent considérablement la portée et l'influence de ce marketing, tout en contournant le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel mis en place par l’Assemblée mondiale de la santé en 1981 pour encadrer ces pratiques commerciales. Les spécialistes estiment qu'il est urgent d'élaborer un cadre plus strict, semblable à celui appliqué aux médicaments.
Dans un autre rapport publié récemment, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Unicef ont, eux aussi, qualifié de «marketing immorale» les pratiques des fabricants de substituts au lait maternel. Selon eux, ces entreprises dépenseraient des milliards de dollars par an pour influencer les décisions des parents et des femmes enceintes, ce qui passerait «les intérêts de leurs actionnaires avant ceux des enfants et de la santé publique».  
Les agences de l'ONU ont, dans le cadre d’une enquête, interrogé 8 500 parents et femmes enceintes ainsi que 300 professionnels de la santé dans huit pays choisis pour être représentatifs géographiquement et assez divers au regard du taux d'allaitement, dont le Maroc. Les résultats ont révélé que les entreprises déploient leurs stratégies de marketing de manière omniprésente, trompeuse et agressive. Il a également été démontré que plus de la moitié des parents et des femmes enceintes ont été la cible du marketing des fabricants de substituts du lait maternel, enfreignant les normes internationales en matière d'alimentation infantile. Les techniques de marketing incluent le ciblage en ligne invasif, les promotions et les cadeaux gratuits, ainsi que l'influence sur la formation des agents de santé. Les messages véhiculés sont souvent trompeurs, sans fondement scientifique et contraires au Code international de commercialisation des substituts du lait maternel.
Les femmes objet de ladite enquête ont déclaré vouloir nourrir leur enfant exclusivement au sein, mais le flux continuel de messages trompeurs a renforcé les mythes et a fait douter les femmes de leur capacité à allaiter.
Les agences onusiennes ont appelé à un encadrement des pratiques abusives et recommandent l'instauration de programmes de soutien à l'allaitement, tels que des congés parentaux adéquats, ainsi que l'interdiction aux personnels de santé d'être sponsorisés par ces fabricants. Nestlé, numéro un mondial de substituts au lait maternel, assure avoir mis en place des pratiques marketing strictement encadrées et être en faveur de l'adoption de lois sur le marketing des laits pour bébés dans tous les pays.
Les mères et les familles sont, quant à elles, encouragées à s'informer sur les avantages de l'allaitement maternel et à demander des conseils et un soutien professionnels en cas de difficultés. Les professionnels de la santé et les décideurs politiques sont, pour leur part, appelés à promouvoir et à soutenir l'allaitement maternel en tant que norme de soins pour les nourrissons, en s'attaquant aux obstacles structurels et en veillant à ce que les mères reçoivent les informations, les compétences et le soutien nécessaires pour allaiter avec succès.
Le professeur Keith Hansen, vice-président de la Banque mondiale, a souligné que «le marketing trompeur des substituts du lait maternel est un problème de santé publique mondial qui nécessite une action urgente et coordonnée de la part des gouvernements, des entreprises et des organisations de la société civile». «Nous devons nous assurer que les mères et les familles ont accès à des informations précises et impartiales sur les avantages de l'allaitement maternel et sur les risques associés aux substituts du lait maternel», a-t-il précisé.
Il faut dire que les résultats des études publiées dans The Lancet et les conclusions des agences onusiennes sont alarmants et nécessitent une action urgente. Il est essentiel que les gouvernements prennent des mesures pour réglementer strictement la commercialisation des substituts du lait maternel et promouvoir l'allaitement maternel. Il est également important que les professionnels de la santé soient mieux informés sur les avantages de l'allaitement maternel et qu'ils reçoivent une formation adéquate pour encourager les mères à allaiter. Parce qu’il est important de savoir que l'allaitement maternel est non seulement bénéfique pour la santé des nourrissons, mais également pour celle des mères. Selon l'OMS, l'allaitement maternel réduit le risque de cancer du sein et de l'ovaire chez les mères, ainsi que le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires.
Il y aurait lieu cependant de préciser que l'objectif n'est pas d'interdire la vente des laits infantiles sachant que bon nombre de femmes soit ne peuvent pas allaiter ou ne le désirent pas. Il n’en reste pas moins qu’il est crucial de protéger les femmes et les familles des pratiques commerciales sournoises des fabricants de laits infantiles, afin qu'elles puissent faire des choix éclairés et informés en matière d'alimentation pour leurs enfants.

 
 
 
 
 
 


Lu 25 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p