Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les énergies renouvelables : Un choix stratégique résolument tourné vers l'avenir


Libé
Samedi 22 Juillet 2023

Les énergies renouvelables : Un choix stratégique résolument tourné vers l'avenir
Conscient des défis stratégiques, énergétiques et climatiques à relever, le Maroc, sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, s’emploie résolument à accélérer sa transition énergétique fondée sur les énergies renouvelables pour un avenir inclusif, durable et résilient.

Depuis plus de deux décennies déjà, le Royaume met en œuvre une stratégie proactive de diversification du bouquet énergétique en mettant à profit son énorme potentiel en énergies renouvelables, afin de renforcer sa souveraineté énergétique et réduire le coût de l'énergie.

Grâce à la vision éclairée du Souverain, la production énergétique verte a réalisé un bond qualitatif et quantitatif sans précédent et sans équivalent dans la région, avec plus de 45% de la capacité électrique installée qui provient de l’énergie renouvelable, rapporte la MAP.

Cette énergie, composante majeure du mix-énergétique national, est elle-même diversifiée : hydrique, solaire, éolienne et biomasse. Elle est également en constante évolution et optimisation, aussi bien au niveau de la production, du stockage que de la distribution.

Ce choix stratégique du Royaume permettrait non seulement de diversifier le bouquet énergétique mais constitue un vecteur substantiel, porteur d’une réindustrialisation et d’une décarbonation de l’économie nationale dont les retombées ne sont autres que l’alignement aux normes environnementales internationales et la pérennisation de la compétitivité des entreprises marocaines.

Animé d’une ferme volonté d’aller de l’avant dans ce chantier, le Maroc place la barre encore plus haut en se fixant l’objectif de porter la part des énergies renouvelables dans la puissance électrique installée à plus de 52% à l'horizon 2030.

Pour ce faire, le Maroc s'est engagé dans de méga-projets basés sur la transition énergétique, à travers notamment la construction de barrages, le dessalement de l'eau de mer et la réalisation de centrales solaires et éoliennes.

En plus de Noor, un des plus grands complexes de production d'énergie solaire au monde, le Royaume aspire également à exploiter le soleil saharien, grâce à des panneaux solaires conventionnels et des parcs éoliens destinés à tirer parti des rafales chaudes du désert et des centrales hydroélectriques.

Lié par deux interconnexions électriques et un gazoduc entre l'Espagne et le Maroc qui traverse le détroit de Gibraltar, le Royaume planche sur d’autres projets énergétiques beaucoup plus importants, dont un qui pourrait créer une liaison directe entre le Maroc et le Royaume-Uni.

Il s’agit du projet phare "X-links", combinant solaire et éolien, qui pourrait produire 10,5 gigawatts d'électricité à partir de panneaux solaires et de turbines éoliennes couvrant 930.000 mètres carrés dans l'ouest du pays et les expédier en Grande-Bretagne grâce à 3.800 kilomètres de câbles sous-marins.

Par ailleurs, l'année dernière a été marquée par l'octroi de licences à plusieurs nouveaux projets d'énergies renouvelables d'une capacité d'environ 1.000 mégawatts (MW), la plus grande jamais accordée par le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable.

En outre, le Plan d'équipement électrique va marquer un nouveau départ en ce qui concerne l'accélération de la réalisation des projets d'énergies renouvelables, avec la programmation de projets d'une capacité d'environ 1,3 gigawatt (GW) durant la période 2023-2027 au lieu de 0,16 GW par an lors de la période 2009-2022. Cela est de nature à favoriser les investissements dans le secteur des énergies renouvelables qui seront multipliés par trois, passant d'environ de 4 milliards de dirhams (MMDH) par an entre 2009 et 2022 à près de 14 MMDH par an entre 2023 et 2027.

Le Maroc œuvre aussi de manière proactive à stimuler la demande et la production d'hydrogène vert, conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi en matière de développement du système énergétique national, notamment en ce qui concerne le développement de la chaîne de valeur de l'hydrogène vert, pour permettre au Maroc de se positionner dans l'économie décarbonée dans les décennies à venir…

Grâce à une volonté politique exprimée au plus haut niveau, le Maroc, qui jouit d’une situation géographique stratégique et d’atouts considérables lui permettant dans un avenir proche de s'affranchir de la dépendance aux énergies fossiles, a réussi à s’imposer comme un leader dans la région en matière d’énergies renouvelables et peut se targuer d’être une puissance montante du marché mondial des énergies propres. 


Lu 2238 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP











Flux RSS
p