Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les droits civiques des Marocains du monde bafoués

Le secrétariat provincial USFP-France propose le dépôt d’une plainte auprès du tribunal administratif




«Le Secrétariat USFP-France a tenu, jeudi 27 octobre 2016, sa réunion périodique à Paris. Au cours de cette réunion importante qui a connu essentiellement l’analyse des résultats des élections législatives du 7 octobre 2016 et l’examen de plusieurs questions politiques, les questionnements posés par ses militantes et militants ont porté sur les perspectives d’action politique envisagées par notre parti pour instaurer la démocratie dans le cadre d’une vraie monarchie parlementaire», lit-on dans un communiqué parvenu à Libé.
Après avoir rappelé les dépassements ayant entaché le processus de la campagne électorale de même que l’opération du dépouillement ou le recensement des voix, le communiqué du secrétariat relève d’autres points également débattus «dans un esprit de camaraderie».
«Les électeurs marocains et plus particulièrement les classes moyennes, rappelle-t-on, optent de plus en plus pour l’abstention, ce qui conduit à l’inconstance au niveau du champ politique et de la carte partisane »;
«La déchéance des Marocains du monde de leurs droits civiques»,  a également été au centre des débats lors de la réunion.
Le secrétariat estime à ce propos que le Parlement issu des élections du 7 octobre 2016 n’a aucune légitimité puisque plus de cinq millions de Marocains du monde ne sont pas représentés et propose le dépôt d’une plainte au tribunal administratif dès que ce dernier sera opérationnel ;
«L'USFP-France qui suit de très près les concertations pour former le prochain gouvernement, lit-on par ailleurs, insiste sur la priorité d'une alliance avec des partis nationaux démocratiques, pour opérationnaliser de la meilleure manière la Constitution et pour servir les masses populaires à travers un programme économique et politique clair qui garantit une vraie justice sociale ;
Le communiqué du secrétariat provincial de l’USFP-France est conclu par un appel à «l’ensemble des militantes et militants à faire preuve d’un esprit critique objectif, de se serrer les rangs derrière leur parti et d’orienter le débat sur le diagnostic. Un débat fondé également sur les perspectives d’avenir en vue d’apporter des réponses appropriées à la pérennité du parti, en tant que l’un des principaux piliers du Mouvement national et de libération populaire contre les orientations régressives qui entendent édifier un Maroc dénaturé et reniant son histoire et les sacrifices de ses hommes.
Paris, le 27 octobre 2016

Vendredi 11 Novembre 2016

Lu 1324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés