Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les dirigeants européens pour un nouveau référendum sur le Brexit

Un sommet spécial en novembre pour boucler les difficiles négociations




 Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a affirmé jeudi qu'il y avait un soutien "presque unanime" des dirigeants des pays des l'Union européenne pour l'organisation d'un second référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.
"Il y a un point de vue unanime, ou presque unanime autour de la table, selon lequel nous aimerions que le quasi impossible se produise, que le Royaume-Uni tienne un autre référendum", a déclaré Joseph Muscat à la BBC.
"La plupart d'entre nous se réjouiraient qu'il y ait une possibilité que le peuple britannique mette les choses en perspective, voie ce qui a été négocié, voie les options et puis décide une fois pour toutes", a-t-il ajouté.
Le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019, deux ans et neuf mois après le référendum sur le Brexit qui avait vu le camp favorable à la sortie de l'UE l'emporter par 52% des voix.
A six mois de l'échéance, les négociations de divorce entre l'UE et le Royaume-Uni peinent à aboutir et les deux parties se sont renvoyé la balle quant aux efforts à consentir pour éloigner le spectre d'un divorce sans accord, mercredi lors d'un sommet européen à Salzbourg.
"Nous espérons finalement conclure un accord mais en gros, je suis très mécontent que le Royaume-Uni parte, il serait donc peut-être mieux de tenir un autre référendum et peut-être que les gens pourraient changer d'avis", a abondé le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, également interrogé par la BBC.
Cela permettrait de "résoudre le problème assez rapidement", a-t-il estimé, disant avoir été "choqué" par les résultats du référendum de juin 2016.
La Première ministre britannique Theresa May a de nouveau exclu mercredi l'organisation d'un nouveau référendum sur le Brexit, réclamé par une partie de la société civile britannique et certaines personnalités de l'opposition, comme le maire de Londres Sadiq Khan.
L'organisation britannique pro-UE Best for Britain a estimé dans un communiqué jeudi qu'il était "encore temps pour le Royaume-Uni de vérifier auprès du peuple si le Brexit est réellement ce qu'il veut".
Par ailleurs, David Lidington, le numéro deux du gouvernement britannique, a estimé jeudi matin que le projet d'accord de divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne était prêt à 85 voire 90%.
Reste à régler, a-t-il poursuivi au micro de la radio publique irlandaise RTE, la question de la frontière irlandaise et le moyen d'éviter le retour à une "frontière physique" entre la république d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord.
Le ministre d'Etat du bureau du Cabinet britannique a ajouté qu'il serait possible de conclure d'ici octobre ou novembre. "En dépit des difficultés en suspens, je demeure optimiste."
"L'accord de retrait, nous en sommes à 85%, 90% du chemin pour en régler le texte", a-t-il dit.
Pour sa part, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a confirmé jeudi qu'un "sommet spécial" serait organisé au mois de novembre pour boucler les difficiles négociations sur les termes du divorce entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, qui étaient censées s'achever mi-octobre.
"Un accord a été trouvé: il y aura effectivement un sommet spécial en novembre et les chefs d'Etat et de gouvernement vont soutenir cela", a dit M. Kurz devant la presse, à son arrivée à un sommet européen informel à Salzbourg.
Il n'a pas donné de date précise, mais le président du Conseil européen Donald Tusk avait indiqué la veille qu'il proposerait la tenue d'un tel sommet à la "mi-novembre".

Vendredi 21 Septembre 2018

Lu 551 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com