Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les confessions de Marion Cotillard




Les confessions de Marion Cotillard
Il y a neuf ans, Guillaume Canet sortait sa nouvelle réalisation qui allait faire sensation au box-office, Les Petits Mouchoirs. Le cinéaste dévoile la suite de sa comédie dramatique sur l'amitié avec Nous finirons ensemble et il retrouve sa bande d'amis et acteurs. Parmi eux, se trouvent bien évidemment Marion Cotillard, son actrice fétiche, sa compagne et mère de ses enfants Louise et Marcel. Dans Madame Figaro dont elle fait la couverture, la star de 43 ans revient sur son personnage de femme désabusée, Marie, mais aborde également son parcours de vie.
Son héroïne dans Nous finirons ensemble a perdu ses illusions et est entraînée dans une spirale négative. Madame Figaro demande alors à son actrice, Marion Cotillard, quelle est son vécu à elle et notamment son enfance. Adolescente mal dans sa peau, elle était "démissionnaire de tout". Une situation déstabilisante pour son père, Jean-Claude Cotillard, spécialiste du mime et du burlesque avec qui elle est souvent en conflit à ce moment-là. La future star a deux frères, jumeaux, Quentin et Guillaume, nés en 1977. Elle évoque leur relation : "Trouver sa place face à un duo très fort a parfois été complexe. Mais je crois que le plus difficile reste quand même de trouver sa place dans la société en général, ce qui vaut pour tout le monde. Avec mes frères, nous nous sommes trouvés tard, mais depuis, notre lien est indestructible : nous avons tissé une relation merveilleuse."
Dans Les Petits Mouchoirs, Guillaume Canet s'était inspiré de sa bien-aimée pour écrire le personnage de Marie, mais pas pour la suite : "Cette fois-ci, Marie ne me ressemble plus vraiment : je cherche quelque chose de solaire, de positif, de libre." Pour ce faire, elle a fait quelques séances de psychanalyse : "Mais cela ne me convient pas. Cela a révélé des choses, cela n'a pas été inutile, mais c'est incomplet à mes yeux." Elle a besoin d'un travail physique, le chant, la danse ou encore l'hypnose : "La méthode EMDR, qui permet de se libérer émotionnellement de ses traumatismes."

Samedi 4 Mai 2019

Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com